Magazine High tech

Poursuite de la progression des GAFAM : Microsoft qui rit, Apple qui marque le pas

Publié le 14 février 2020 par Davidfayon
Poursuite de la progression des GAFAM : Microsoft qui rit, Apple qui marque le pas

Comme annoncé lors de mon billet sur l' année numérique 2020, Apple ne devrait plus être la première capitalisation boursière en 2020. Et j'avançais un tiercé chamboulé avec Amazon et Google devançant Apple. Les résultats 2019 sont tombés et les voici.

Apple est très dépendant pour son chiffre d'affaires et ses résultats de son iPhone. Le marché devient un marché de renouvellement, l'innovation est plus difficile avec une magie plus difficile à opérer même si la firme de Cupertino a de nombreux fans dans le monde, la concurrence plus forte avec également de l'innovation chez les Sud-Coréens et en Chine avec Samsung et Huawei notamment. Son chiffre d'affaires et ses résultats 2019 ont légèrement baissé par rapport à 2018.

Poursuite de la progression des GAFAM : Microsoft qui rit, Apple qui marque le pas
Les autres GAFAM ont progressé côté chiffre d'affaires. C'est le plus petit, Facebook, qui progresse le plus avec Facebook qui perd des abonnés largement compensé par la croissance d'Instragram et de ses revenus publicitaires mais aussi de WhatsApp. Suivent ensuite Amazon avec 20,4 % de progression et qui étouffe la concurrence dans le e-commerce, Alphabet et Microsoft qui a bien opéré sa transformation digitale.

En matière de résultat, l'exercice est plus complexe à interpréter du fait des rachats, des provisions opérées, des amendes (les 5 milliards de dollars que Facebook a dû acquitter). Ceci étant les ratios de résultats net sur chiffre d'affaires sont à deux chiffres pour tous, le premier étant un 2 sauf Microsoft avec un 3 cette année ! Amazon reste un cas à part, tourné vers le client et l'avenir. D'une année sur l'autre, les ratios sont comparables pour Alphabet (qui a pourtant racheté en 2019 Fitbit et Locker), Apple (très légère baisse) et Amazon. En revanche, celui de Microsoft double (pas d'acquisition majeure en 2019 contrairement à 2018) et celui de Facebook passe de 39,6 % à 26,2 % du fait de son amende.

A titre d'information, le chiffre d'affaires et le résultat d'IBM progressent (77,1 milliards de dollars et 9,4 milliards de résultat net soit 12,2 %). Mais avec 350 600 salariés, le ratio de chiffre d'affaires généré par personne est plus faible que les GAFAM outre son positionnement B2B. Et si l'on regarde le ratio chiffre d'affaires généré par employé le trio est Apple, Facebook et Alphabet. Ferme la marche des GAFAM, Amazon qui a dans ses rangs aussi des opérateurs mais pas que des ingénieurs et des data scientists. Pour autant, le groupe fait un appel massif à la sous-traitance tout comme Apple pour l'assemblage en Chine de ses iPhone notamment.

Le suivi des GAFAM tant d'un point de vue acquisitions, régulation et amendes éventuelles, que développement de leurs produits et services reste plus que jamais d'actualité. Ce sont eux qui font le Web et dictent les usages. Et au risque de choquer, BNP avait voici quelques années fait une publicité avec un slogan choc " Votre argent m'intéresse ".
Avec les GAFAM, c'est à présent " Vos données m'intéressent ", qu'on se le dise !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Davidfayon 1475 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte