Magazine Santé

GRAISSE ABDOMINALE : S’en débarrasser avant qu’elle ne s’incruste

Publié le 26 mars 2020 par Santelog @santelog
L'hypertriglycéridémie ou l’excès de graisse dans le sang est un facteur important de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et à d'autres problèmes de santé

Ces chercheurs de l'Université de Cincinnati (UC) produisent des protéines anti-adiposité en laboratoire. Ils viennent de trouver le moyen de produire une protéine humaine produite naturellement dans le foie et connue sous le nom d'Apolipoprotéine A5 (APOA 5). Cette protéine joue un rôle important dans le métabolisme et l'élimination des excès de triglycérides de la circulation sanguine. Ces travaux, présentés dans le Journal of Lipid Research, apportent l’espoir d’un médicament permettant d’intervenir avant même la formation de graisse abdominale.

Les triglycérides, ces graisses qui semblent être le fléau de tout régime alimentaire, présentes en particulier dans le fast food, restent un mystère pour de nombreux chercheurs. Car nous en avons besoin aussi pour alimenter le corps pour nos activités quotidiennes. Cependant l'hypertriglycéridémie ou l’excès de graisse dans le sang est un facteur important de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité et à d'autres problèmes de santé, rappelle l’auteur principal, le Dr Davidson, du Service de pathologie de l’UC.

Eliminer le plus tôt possible l’excès de graisse dans le sang

APOA5, une protéine prometteuse ? La protéine, produite naturellement par le foie, est en effet très impliquée dans la vitesse à laquelle les triglycérides sont éliminés de la circulation sanguine : plus les niveaux d’APOA5 sont élevés et plus les triglycérides sont éliminés rapidement. Les scientifiques conviennent que la protéine joue un rôle très important mais connaissent encore mal sa structure et sa fonction précise. En comprenant mieux son fonctionnement et l’ensemble du processus sous-jacent, il serait possible de développer un médicament qui permette cette élimination plus rapide des triglycérides.

Faire produire la protéine par des bactéries : les chercheurs ont inséré un gène humain dans des bactéries génétiquement modifiées pour produire des protéines humaines APOA5. Une fois les protéines produites, elles ont été retirées de l'hôte et purifiées pour être utilisées in vitro et sur des souris modèles. Avec ce système de production bactérienne, il est en effet possible de produire une quantité beaucoup plus importante de cette protéine qu’en tentant de l'isoler du sang chez l'Homme. Des souris ont ensuite été nourries avec des graisses dont des triglycérides. Les souris ayant reçu APOA5 se sont montrées capables d’éliminer rapidement les triglycérides accumulés dans le sang.

Ces travaux suscitent donc l’espoir d’un médicament, basé sur APOA5, capable de réduire rapidement les niveaux excessifs de triglycérides dans le sang avant que la graisse abdominale ne « s’incruste ».

Source: Journal of Lipid Research Feb, 2020 doi: 10.1194/jlr.D119000103 Functional recombinant apolipoprotein A5 that is stable at high concentrations at physiological pH

Plus sur la Graisse abdominale sur Obésité Blog

Équipe de rédaction Santélog Mar 26, 2020Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine