Magazine Culture

Critiques Séries : Mister Winner. Saison 1. Pilot (UK)

Publié le 26 mars 2020 par Delromainzika @cabreakingnews

Mister Winner // Saison 1. Episode 1. Pilot.

BBC Two revient à la comédie avec Mister Winner et je crois bien que ce premier épisode démontre que cette comédie était peut-être tout ce dont on avait besoin en ce moment. Dans les malheurs du héros il y a finalement beaucoup d’éléments drôles. Dès le départ, cette comédie inspire des idées alors que le héros se retrouve avec les aiguilles d’une séance d’acuponcture encore sur son corps. En guise de cold open, je pense que l’on ne pouvait pas demander mieux tant Mister Winner installe rapidement l’ambiance dans laquelle elle va vouloir nous plonger par la suite. Je ne suis pas sur que Mister Winner aurait eu mon attention si la série avait été diffusée en dehors de la crise actuelle étant donné qu’il y a déjà tant de choses à voir. Les losers, il y en a plein à la télévision mais les losers britanniques, il n’y a rien de mieux. Surtout dans le cas de Leslie Winner à qui il arrive tout un tas de problèmes au fil de ce premier épisode. Et la chance que l’on a c’est que cela permet aussi d’introduire rapidement le personnage et l’ambiance dans laquelle la série veut nous conduire.

Leslie Winner, un optimiste bien intentionnée, se retrouve fréquemment au milieu du chaos, à cause d'un savant mélange entre décisions stupides et malchance.

Spencer Jones (Upstart Crow, The Mind of Herbert Clunkerdunk) est parfait sous les traits de ce héros toujours au milieu de tout un tas de trucs pas franchement glorieux pour lui. La série tente alors d’utiliser un style d’humour assez étrange, où le personnage principal doit se retrouver dans des situations inconfortable et l’on est fait pout trouver ça drôle. Tout n’est pas drôle, mais globalement l’ambiance de la série fonctionne assez bien. Il a encore quelques ajustements à faire pour que Mister Winner devienne une vraie bonne comédie. Le fait que l’on sente que le héros mérite beaucoup mieux que ce qui lui arrive permet forcément de nous offrir une vision un peu plus intéressante (voire amusante dans un sens). La mise en scène est quant à elle plutôt sympathique, et l’ambiance visuelle permet de jouer un peu plus avec la folie de certaines séquences. La scène avec le piano est cependant trop longue, ce qui peut parfois gâcher un peu le plaisir que l’on prend car j’aurais aimé que l’épisode rythme alors un peu mieux son histoire.

Note : 5/10. En bref, prometteur mais je demande à voir la suite.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte