Magazine France

Réforme des Institutions : le PS dira non et refuse l’aumône de Sarkozy (actualisé : le Congrés vote pour à une voix près)

Publié le 21 juillet 2008 par Jeunegarde

institutions.jpgNicolas Sarkozy arrivera-t’il à sauver sa réforme des Institutions ? Il essaye en tout cas et surtout il courtise ! Mais le résultat sera trés serré car le PS votera contre malgré les ultimes gestes faits en direction de l’opposition. Dans une interview accordée au Monde,  Sarkozy y va de sa petite complainte : “Si la réforme échoue, ce sera un échec pour tout le monde, et d’abord pour la démocratie, pour le Parlement, pour les droits des citoyens. Heureusement, il y a dans les rangs du Parti socialiste quelques personnalités éclairées qui considèrent que la Constitution n’est pas simplement l’objet de leur futur congrès”. En attendant, il fait l’aumône en proposant plus de temps de parole à l’opposition, en lui donnant la possibilité de créer plus de commissions d’enquête ou en abaissant à 18 le nombre de députés nécessaires pour la constitution d’un groupe à l’Assemblée.

Pour le parti socialiste le compte n’y est pas et surtout la réforme du Sénat. En effet, jamais la gauche n’a été majoritaire dans cette Chambre malgré ses victoires aux différentes élections locales. Mais la réforme du mode de scrutin qui favorise la droite a toujours fait l’objet d’un refus catégorique de l’UMP ! Comment espèrer aprés celà que la gauche soutienne une réforme qu’elle juge nécessaire mais qui favorise une nouvelle fois le Présidentialisme et non le Parlementarisme !

News :

La réforme a donc été adoptée tout à l’heure par le Parlement réuni en Congrès à Versailles avec 539 voix dont celle de Jack Lang alors qu’il en fallait 538. Nicolas Sarkozy a donc eu chaud mais cette réforme est vraiment une occasion manquée !

Petit tour d’horizon des nouvelles mesures :

Pour l’Exécutif : possibilité pour le Président de s’exprimer devant le Parlement réuni en Congrès ; limitation à 2 du nombre de mandats présidentiels successifs ; suppression du droit de grâce collectif ; le Conseil supérieur de la magistrature présidé non plus par le Chef de l’Etat mais par le 1er Président de la Cour de cassation

Pour le Parlement : représentation des français de l’étranger à l’Assemblée nationale ; partage de la moitié de l’ordre du jour ; encadrement du 49-3 ; référendum pour toute nouvelle adhésion à l’Union européenne

Pour les Citoyens : référendum d’initiative populaire ; reconnaissance des langues régionales, saisine du Conseil constitutionnel par les justicitiables


Tags: Institutions, Sarkozy, Sénat

Related posts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte