Magazine Bien-être

Je t’aime infini !

Publié le 19 juin 2020 par Do22 @DominiqueJeann
Je t’aime infini ! Je t’aime infini !

L'amour inconditionnel fut longtemps pour moi aussi utopique que la matière noire. Jusqu'à ce que mon fils me prouve son existence. Il avait six ans. Chaque soir, je l'aidais à s'endormir en lui racontant une histoire, alors que nous regardions les étoiles phosphorescentes qui brillaient au plafond de sa chambre. Ce soir-là, l'idée me prit de lui parler de ma fascination pour la voûte étoilée.

Je lui décrivis la joie qui m'animait, adolescente, durant ces soirées où je contemplais l'infini de l'univers. Intrigué, mon fils me demanda : Qu'est-ce tu veux dire par " infini de l'univers "?

Touchée par son intérêt, je lui répondis : Trésor, je veux dire que l'univers n'a pas de fin. Il est infini.

Réfléchissant un moment, il enchaîna : Si un astronaute partait dans son vaisseau spatial, avec un géant réservoir d'essence et un géant réservoir de nourriture, est-ce qu'il toucherait le bout de l'univers?

Décidément, le sujet le captivait vraiment. Je lui répondis la même chose en d'autres mots : Non, mon cœur, il ne le pourrait pas. C'est impossible d'arriver au bout de l'univers, parce qu'il n'a pas de limites.

Loin d'être satisfaisait par ma réponse, il insista : S'il avait deux géants réservoirs d'essence et deux géants réservoirs de nourriture, est-ce qu'il toucherait le bout de l'univers?

Et moi de lui répéter : Non, parce que l'univers est infini.

Alexandre fixait les étoiles au plafond et semblait perdu dans ses pensées. J'attendais en silence.

Cette fois-ci, il sembla avoir trouvé la solution : Oui, mais s'il avait trois géants réservoirs d'essence et trois géants réservoirs de nourriture, il finirait bien par toucher le bout de l'univers.

Doucement, je lui dis la même réponse. Alors, après un long moment, il se tourna vers moi, me regarda tendrement et me déclara de sa petite voix d'enfant : Je t'aime infini!

Quelle déclaration!

J'étais totalement bouleversée par le génie de mon fils qui, si petit, avait su relier le symbole le plus significatif de mon imaginaire à son sentiment pour sa mère. Comparer son amour pour moi à l'infini de l'Univers était le plus beau cadeau qu'il pouvait me faire.

Une puissante vague monta soudain du plus profond de mon être, renversant tout barrage sur son passage. Elle déferla au ralenti sur la rive de mes paupières rougies.

Mon cœur s'élargit, ce soir-là, pour toujours et à jamais. Je venais de comprendre l'infinie dimension de l'amour sans condition.

Dominique Allaire
Coach de vie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Do22 803240 partages Voir son profil
Voir son blog