Magazine Poésie

Marine

Par Vertuchou

L’Océan sonore
Palpite sous l’œil
De la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu’un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D’un long zigzag clair,

Et que chaque lame
En bonds convulsifs
Le long des récifs
Va, vient, luit et clame,

Et qu’au firmament,
Où l’ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.

Paul Verlaine

Partager cet article

Repost0 Marine &version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

L'automne L'automne Vénus, étoile du soir Vénus, étoile du soir Le sonnet de ses cheveux Le sonnet de ses cheveux Trahison fidèle Trahison fidèle

Poètes D'hier

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine