Magazine Bons plans

Des dangers de la bénédiction du pape — Un article du Progrès Spirite

Publié le 29 septembre 2020 par Luc-Henri Roger @munichandco

Des dangers de la bénédiction du pape — Un article du Progrès Spirite

Le pape Léon XIII bénit Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
(Illsutration hors article)

Le Progrès Spirite du 5 septembre 1900 informait ses très crédules lecteurs des dangers parfois mortels que représentent la réception de la bénédiction pontificale et de la rose d'or. L'article évoque de nombreux Habsbourg, dont l'impératrice Elisabeth, l'empereur François-Joseph, l'archiduchesse Stéphanie, l'empereur Maximilien, l'incendie du Bazar de la Charité... À noter que le drame de Mayerling n'est pas évoqué... L'article suggère la corrélation entre les malheurs et la réception de la bénédiction ou de la rose d'or, mais ne s'avance pas jusqu'à parler d'un lien avéré de cause à effet. Un article signé Joseph de Kronhelm.
Voir aussi notre post Une rose d'or pour l'impératrice Elisabeth
LA BÉNÉDICTION DU PAPE
    Des catholiques dévots ont fait le voyage d'Italie pour obtenir la bénédiction papale à l'occasion du Centenaire célébré à Rome en grande pompe. I1 y a, néanmoins, des gens qui déclarent que cette bénédiction porte invariablement malchance, tandis que d'autres encore considèrent une telle opinion comme un grand péché. Peut-être qu'une brève mention de quelques faits se rapportant à ce sujet pourra offrir quelque intérêt à vos lecteurs.
— En 1860, le pape accorda sa bénédiction particulière à François II de Naples ; trois mois plus tard, la seule présence de Garibaldi dans cette ville amenait la chute du roi et son exil subséquent.— En 1866, juste avant la guerre austroprussienne, cette bénédiction était accordée à l'empereur François-Joseph d'Autriche ; quatre mois plus tard, la bataille de Sadowa avait lieu, l'Autriche était vaincue, et Venise était réunie au royaume d'Italie.— En 1868, le pape envoyait sa bénédiction ainsi que la « Rose d'Or » à la reine Isabelle d'Espagne ; ceci fut suivi de nombreuses insurrections et rébellions militaires, conduisant à la perte du trône d'Espagne pour la reine et sa famille.— En 1870, avant la guerre franco-allemande, la bénédiction du pape fut donnée à Napoléon III, ou plutôt à l'impératrice Eugénie qui, ensuite, appela le grand conflit entre la France et l'Allemagne « sa guerre ». Bientôt les hostilités éclatèrent, suivies de la chute de l'empereur, de son exil et de sa mort à Chislehurst, et, plus tard, de la fin prématurée et tragique du Prince impérial.— Le général Boulanger obtint aussi la bénédiction particulière du pape, mais, en moins de trois mois, il fut forcé d'aller chercher un refuge en Belgique, et par la suite se suicida.— L'empereur Maximilien, frère de François-Joseph d'Autriche, obtint cette bénédiction pour lui et pour sa femme, et trois ans plus tard, en 1867, son entrée à Mexico fut suivie de son inhabileté complète pour établir un gouvernement permanent, de sa capture à Queretaro, de sa sentence de mort, prononcée par la cour martiale, et de son exécution, tandis que l'infortunée impératrice Charlotte, fille de Léopold Ier, roi des Belges, perdait la raison.— En 1870, le pape envoya sa bénédiction aux soeurs de charité qui parlaient pour l'Amérique du Sud ; une quinzaine de jours après, leur vaisseau coulait à fond, et aucune des soeurs n'échappait à la mort.— Dom Pedro, empereur du Brésil, et l'impératrice, sa femme, implorèrent et reçurent cette bénédiction; trois jours après, 1 impératrice faisait une chute et se cassait la jambe ; deux mois plus tard, le complot tramé par Da Fonseca privait l'empereur de sa couronne.— Le « Palais flottant », jeté à la dérive au gré des flots par une tempête, s'enfonça an milieu de l'Océan trois jours après la réception de la bénédiction papale.— Le célèbre orateur parlementaire Windhorst mourut peu de mois après avoir reçu la bénédiction du pape, et. les insignes de l'ordre de Jésus.— Carnot, président de la République française, fut assassiné peu de temps après que Mme Carnot eut obtenu cette bénédiction et la «Rose d'Or ».— La défaite de l'Espagne et la destruction de sa flotte dans la guerre hispanoaméricaine suivirent de près la réception de la bénédiction du pape pour la reine régente, le jeune roi-et les soldats envoyés à Cuba.— En 1897, le grand incendie du Bazar de la Charité, à Paris, rue Jean-Goujon, où cent cinquante victimes périrent d'une mort horrible, éclata pendant que l'annonce de l'envoi de la bénédiction papale circulait dans la ville.— L'impératrice Elisabeth d'Autriche fut poignardée par Luccheni sitôt après avoir reçu de Léon XIII sa bénédiction et la « Rose d'Or ». .— L'archiduchesse Stéphanie, veuve du prince Rodolphe d'Autriche, à l'occasion de son mariage avec le comte de Lonjay, se tendit à Rome dans l'intention spéciale d'obtenir la bénédiction du pape, qui lui fut promptement donnée ; quelques jours plus tard, le château choisi pour la future résidence du couple nouvellement uni fut détruit par un incendie.
    Je viens de rapporter des faits, très authentiques seulement dans la vie de Pie IX et de Léon XIII ; mais combien d'autres également intéressants, y compris le sort de l'Armada espagnole, pourraient être trouvés par une recherche soigneuse dans l'histoire des papes?
JOSEPH DE KRONHELM.
Invitation à la lecture 
  J'invite mes lectrices et lecteurs que l'histoire des Habsbourg et des Wittelsbach passionne à découvrir les textes peu connus que j'ai réunis dans Rodolphe. Les textes de Mayerling (BoD, 2020).Des dangers de la bénédiction du pape — Un article du Progrès SpiriteVoici le texte de présentation du recueil  (quatrième de couverture):   Suicide, meurtre ou complot ? Depuis plus de 130 années, le drame de Mayerling fascine et enflamme les imaginations, et a fait couler beaucoup d'encre. C'est un peu de cette encre que nous avons orpaillée ici dans les fleuves de la mémoire : des textes pour la plupart oubliés qui présentent différentes interprétations d'une tragédie sur laquelle, malgré les annonces répétées d'une vérité historique définitive, continue de planer le doute.   Comment s'est constituée la légende de Mayerling? Les points de vue et les arguments s'affrontent dans ces récits qui relèvent de différents genres littéraires : souvenirs de princesses appartenant au premier cercle impérial, dialogue politique, roman historique, roman d'espionnage, articles de presse, tous ces textes ont contribué à la constitution d'une des grandes énigmes de l'histoire.Le recueil réunit des récits publiés entre 1889 et 1932 sur le drame de Mayerling, dont voici les dates et les auteurs :1889 Les articles du Figaro1899 Princesse Odescalchi1900 Arthur Savaète1902 Adolphe Aderer1905 Henri de Weindel1910 Jean de Bonnefon1916 Augustin Marguillier1917 Henry Ferrare1921 Princesse Louise de Belgique1922 Dr Augustin Cabanès1930 Gabriel Bernard1932 Princesse Nora FuggerLe dernier récit, celui de la princesse Fugger, amie de la soeur de Mary Vetsera, est pour la première fois publié en traduction française. Il n'était jusqu'ici accessible qu'en allemand et en traduction anglaise.Luc-Henri Roger, Rodolphe. Les textes de Mayerling, BoD, 2020. En version papier ou ebook (ebook en promotion de lancement).Commande en ligne chez l'éditeur, sur des sites comme la Fnac, le Furet du nord, Decitre, Amazon, etc. ou via votre libraire (ISBN 978-2-322-24137-8)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luc-Henri Roger 35935 partages Voir son profil
Voir son blog