Magazine

Se faire recruter autrement : les réseaux sociaux (1/5)

Publié le 28 mai 2008 par Lilianmahoukou
Ce billet fait partie d'une série d'articles consacrés à l'identité, la réputation, et le recrutement numériques. L'article précédent a été publié ici sur "savoirs en réseau", et l'ensemble des billets peut être suivi sur ce flux RSS et sur doppelganger.name

Après, les blogs et les CV en ligne, nous abordons les réseaux sociaux virtuels, qui feront l'objet de 5 billets :

Introduction
Ce que l'on gagne à rejoindre un réseau social (1/2)
Accroître sa visibilité sur Internet (2/2)
Lequel choisir ?
Les premiers pas : comment y aller ?
Le concept
Un réseau social virtuel se présente sous la forme d'un site web sur lequel vous ouvrez un compte, et qui ensuite vous permet de vous "connecter" à d'autres membres du site, c'est-à-dire d'entrer en relation avec ces personnes qui deviennent des contacts.

De proche en proche vous pouvez ensuite communiquer avec les contacts de vos contacts, etc.

Votre réseau est alors constitué. Sur un réseau social professionnel, ces contacts sont des collègues ou anciens collègues, des clients, des fournisseurs, des prospects, des anciennes connaissances, etc. Viadeo (2 millions de membres) et LinkedIn (8 millions de membres) sont les deux réseaux sociaux professionnels (virtuels) les plus connus et utilisés en France. D'autres sites du même type connaissent un succès : Ziggs, Ryze, Ecademy, Xing, Plaxo ...
Voici une vidéo qui résume bien les définitions que l'on a posées ici :

Ce que l'on gagne à rejoindre un réseau social virtuelLes réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés et plébiscités aujourd'hui. Il suffit de consulter les chiffres fournis par l'étude réalisée par le JDD et publiée par l'Ifop pour s'en convaincre ou encore celle réalisée par Badoo. Et nous ne croyons pas que cet engouement s'essoufflera.
Plusieurs raisons expliquent cet engouement, d'après une étude menée par Julie Schlack, Michael Jennings et Manila Austin, Meeting Business Needs by Meeting Social Needs in Small Communities: Why Size Matters, téléchargeable ici. Ils permettent d'exprimer son identité, d'être reconnu(e), de venir en aide aux autres en partageant des relations, des informations, des connaissances, des expériences et vice-versa, de trouver des personnes ayant le même centre d'intérêt, de développer un vrai sentiment d'appartenance à une communauté et d'avoir le sentiment d'être utile.
Mais au-delà de ces raisons, plutôt d'ordre psychologique, on peut trouver d'autres raisons, professionnelles, rappelées par 6nergies, qui reprend les propos de Scott Allen de onlinebusinessnetworks.com


Prochain billet sur Savoirs en réseau

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lilianmahoukou 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte