Magazine Culture

Une musique divine…

Publié le 01 décembre 2020 par Jacquesmercier @JacquesMercier

Quand on m’a fait entendre Churchify, des morceaux joués par un duo insolite et rare : orgue et saxophone, et qu’on m’a proposé d’écrire des textes de transition, j’ai tout de suite pensé à la Création du monde.

Les musiciens Philippe Decock (issu du Conservatoire de Liège, est entre autres le dernier accompagnateur de Maurane.) et Stéphane Mercier (diplômé du College of Music de Berklee, à Boston, USA, entre autres à la tête du Jazz Station Big Band.) proposent une musique passerelle entre le classique et le moderne, le passé et l’avenir.

Comment mieux se situer dans le cours de la vie qu’en retrouvant nos origines ? Elles se trouvent décrites dans la Genèse. De la poésie et du mythe jusqu’au texte sacré.

Voici une plongée artistique de plus d’une heure dans un univers de mots, de sons, de lumières et surtout d’émerveillement. Nous redécouvrons le texte dans une atmosphère propice à la méditation, à la réflexion, à la meilleure compréhension de ce que sont les premières relations établies entre l’Homme et son créateur. Car la vérité se trouve à la fois dans le texte mais aussi dans la personne qui l’écoute.

Ce concept du producteur Jean Kluger n’a pas eu le temps d’aboutir en public pour les raisons de confinement qu’on connaît, mais la musique a été enregistrée et vous pouvez la retrouver sur Spotify : churchify, album, Stéphane Mercier, Philippe Decock…

Mais pour vous donner une idée du texte, voici le début dans une traduction la plus proche de l’hébreu, celle du spécialiste André Wénin :

« Quand Élohîm commença à créer les cieux et la terre – or la terre était tohu et bohu, et ténèbre sur la face d’un abysse, et vent d’Élohîm remuant sur la face des eaux -, et Élohîm dit : « Que soit la lumière », et fut lumière. Et Élohîm vit la lumière : Que c’est bien ! Et Élohîm sépara la lumière et la ténèbre. Et Élohîm appela la lumière « jour », et la ténèbre, il appela « nuit ». Et il y eut un soir et il y eut un matin. Jour Un. »

Peut-être un jour, cette création verra le jour ?

Une musique divine…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacquesmercier 29854 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte