Magazine Culture

Notes de début d’année

Publié le 13 janvier 2021 par Jacquesmercier @JacquesMercier

Même si des événements entachent ce début d’année, il nous faut garder l’espoir et toujours une légèreté d’esprit qui s’appelle l’optimisme. De nombreux articles relativisent tout ce qui se passe de terrible dans nos vies et dans le monde en comparant avec « avant » (Oublions le « c’était mieux avant » et les siècles meurtriers), car c’est à coup sûr la mondialisation des informations (vraies ou fausses) qui tronquent notre point de vue. Que cela ne nous empêche nullement de nous engager et de défendre les valeurs.

Souvent, je vous ai parlé de l’évolution de la langue française. Le livre « Le français n’existe pas » d’Arnaud Hoedt et Jérôme Piron (Édition Le Robert) est une merveille si le sujet vous intéresse. On y découvre avec humour et intelligence les erreurs, les règles et les exceptions, les avis, les exemples, etc. Tout y est ! « Quand on parle de langue française, on sait que le grand souci des francophones depuis l’âge de 6 ans, et pour peu qu’ils ou elles n’aient pas abandonné toute forme de vie sociale, c’est soit d’éviter de faire des fautes, soit de pointer celle des autres » écrivent-ils très justement.

J’apprends donc que je ne devrais pas m’étonner de l’utilisation massive du « challenge » à la place du défi, de « attractif » au lieu d’attrayant, de « compliqué » au lieu de difficile… De sourire en entendant sans cesse : En amont, au final, pour le coup, a priori, performer, etc. qui deviennent des tics de langage.

Autre chose, j’apprends que Bernard Pivot a abandonné l’idée d’écrire ses mémoires, mais sort plutôt « …mais la vie continue » (Albin Michel), un texte qui raconte néanmoins son passé d’une manière un peu plus délayée et s’occupe surtout de l’âge où il se trouve. « A quatre-vingts ans, « Comment vas-tu ? » n’est plus une formule de politesse, c’est une question médicale » écrit-il !

Pour ma part, je m’apprête à raconter « Mes drôles de vies » (Édition Racine) dans une série de podcasts (!), je vous en dirai plus ici et sur les réseaux sociaux dans quelques jours.

En attendant je m’en vais réécouter avec volupté « L’œil de Philippe Caverivière » (Replay RTL, par exemple). J’ai la chance d’avoir pu échanger quelques messages avec ce journaliste de talent et je me suis aperçu (ce que notre ami commun Philippe Geluck m’avait déjà expliqué) que les Français, en général, n’ont pas toujours la même appréhension de cet humour provocateur, second degré, fou, drôle, sans limites… On s’en aperçoit lors de ses passages dans l’émission de Ruquier en télévision ! (Les Philippe me donnent la nostalgie de notre ancienne « Semaine Infernale » et des meilleurs moments du « Jeu des Dictionnaires » !)

Hoedt et Piron : Tu parles ! par Arnaud Hoedt, Jérôme Piron - France Inter

(Hoedt et Piron)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacquesmercier 29854 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte