Magazine

le « monde de Sarko » : le meilleur des mondes policiers

Publié le 24 juillet 2008 par Kamizole

sarko-pabo.1216572786.jpgJe viens de lire sur le Monde.fr un excellent article d’Isabelle Mandraud sur les fichiers de police qui apporte de l’eau à mon moulin (cf. le récent “là où Sarko passe les libertés publiques trépassent…“)…

Edvige, Cristina, Ardoise : la difficile mobilisation contre les fichiers de police
LE MONDE | 24.07.08

©

le « monde de Sarko » : le meilleur des mondes policiers

Je connaissais le logiciel de police “Ardoise” qui avait suscité force critiques et selon un article déjà ancien du Monde, MAM avait reculé… J’en avais traité au moment de “l’affaire Minvielle” (un gay français déchu de la nationalité française parce qu’il avait épousé un Néerlandais !). Il semblerait bien qu’il n’ait été mis que (provisoirement) sous le boisseau ! Quand on prend connaissance de tout ce qu’il pouvait enregistrer, on comprend la mobilisation et la saisine de la Halde :
Il ne s’agissait rien de moins que de permettre aux policiers, dans le cas d’un dépôt de plainte ou de n’importe quelle enquête d’enregistrer diverses données concernant les suspects, les victimes ou les témoins !
Cela pouvait aller de la santé (handicapés) aux opinions politiques ou syndicales en passant par la case homosexualité… Les fameuses “fiches” des R.G. remises au goût du jour mais cette fois, avec des interconnexions informatiques. Big Brother homophobe !
Souriez : vous êtes fichés…
«Quand Edvige masque Cristina…» commence l’article… acronyme pour : «Centralisation du rensei-gnement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux»… Je ne sais si vous avez remarqué l’actuelle propension à donner des prénoms féminins aux fichiers de police (comme naguère à tous les cyclones ! tellement il est vrai que les femmes sont éminement et potentiellement dangereuses : des sorcières aux putains).
Mais Cristina est couvert par le “secret défense” ! bon moyen de ficher en paix sans avoir le moindre compte à rendre… Et pourtant, ce n’est pas piqué des vers : «Il contient aussi des données personnelles sur les personnes fichées mais son spectre est plus large puisqu’il englobe leurs proches et leurs relations.»
Souriez : vous êtes fichés mais “à l’insu de votre plein gré” et vous n’en obtiendrez jamais la preuve non plus que vous ne pourrez avoir connassances des données personnelles qui sont enregistrées…
Je vois là un point très dangereux car les deux fichiers, comme l’écrit Isabelle Mandraud, ont la même origine : les Renseignements Généraux qui ont été démantelés lors de la réforme du renseignement… «Une partie des fonctionnaires rejoint la sécurité publique au sein d’une nouvelle sous-direction de l’information générale (SDIG) ; une autre fusionne avec la DST pour former la direction centrale du renseignement intérieur.
Logiquement, le fichier des “RG” a suivi le même parcours donnant naissance, le 1er juillet, d’un côté à Edvige, de l’autre à Cristina, qui conserve le caractère secret de l’ancien fichier DST. Mais l’un est soumis au contrôle de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), l’autre pas.»

Comme pour d’autres fichiers de police (”Pericles” par exemple) on peut d’autant plus redouter qu’ils soient interconnectés (ce que théoriquement la CNIL interdit) que “Cristina” échappe à tout contrôle.
En ce qui concerne Edvige, plusieurs points suscitent le mécontentement et les craintes des défenseurs des libertés, en particulier les données susceptibles d’y figurer : sur toute personne jouant “un rôle politique, économique, social ou religieux significatif”. Mais il sera possible, en plus, d’y faire figurer des paramètres personnels comme l’orientation sexuelle ou la santé ! Tout cela découlerait d’une loi (6 août 2004) dont les décrets n’étaient jamais parus…
Je ne sais si vous vous en souvenez mais sous le gouvernement Jospin il avait été décidé que les RG ne feraient plus de renseignement politique… d’où un énorme tollé quand un flic de cette officine avait été pris la main dans le sac en train d’écouter (par un moyen détourné dont je n’ai plus le souvenir) une réunion fermée du PS.
MAM a décidé semble-t-il de ressusciter “Ardoise”, «logiciel censé alimenter la future base de données commune à la police et à la gendarmerie, et qui devait comporter des éléments sur l’orientation sexuelle, l’appartenance syndicale ou religieuse, ou, le cas échéant, la mention “SDF” des personnes fichées.»
Je trouve bien étrange qu’ils attachent autant d’importance à l’orientation sexuelle !
Ils sont franchement malsains… Obsédés ou “branchés cul” ou, plus sûrement : ultra-réac et super-facho…
c’est la Chritine Boutin qui va être ravie !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog