Magazine

Road to nowhere

Publié le 28 juillet 2008 par Domino
Hier et sans penser à mal, quelqu'un balance d'un seul geste des années de souvenirs et de fétichisme concentrés dans un objet insignifiant.
Sur le coup parce que je ne sais pas me mettre en colère, et parce que cette personne n'est pas mon ami, je me contente de raccrocher le téléphone après avoir marmonné des phrases toutes faites, sans oublier de souhaiter poliment de bonnes vacances.
Et dans le bus 86, sous un soleil de plomb, j'ai fondu en larmes, le noir dévale sur mes joues au milieu des touristes et des vieux.
Ce matin je me suis réveillée comme après avoir miraculeusement échappé à la gueule de bois : d'humeur joyeuse et fantasque, en route vers l'inconnu et débarrassée de souvenirs encombrants.
Un vieux Spiritualized "Ladies & Gentlemen… we're floating into space" :
podcast
et 2 chansons du dernier :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Domino 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte