Magazine

Et rebel-ote !

Publié le 25 juillet 2008 par Gaby

Ça y est, ma mère et mon frère sont partis, j'ai finit tout mon boulot : je suis en vacances pénard. Je l'étais déjà quand ils étaient chez moi mais maintenant je ne me sens pas obligé de quoi que ce soit. Quand ils étaient là j'essayais de sortir au maximum pour leur faire profiter du coin.
Maintenant je peux me lever et me coucher à pas d'heure et feignasser comme on le fait tous pendant les vacances d'été. Je peux me reposer du speed des dernières semaines pour finir le boulot et pour tout montrer à ma mère et mon frère. Je peux enfin passer des après-midi sur le sofa à regarder les merdes qui passent à la télé.
Ça faisait un bout de temps que j'avais pas fait une journée entière de glande, à manger, à regarder la télé et même à manger devant la télé. Ça fait du bien le farniente total.Hier il y avait "Le Rebelle" à la télé, série minable à souhait mais que je regardais pas mal quand j'avais 7-8 ans. Et oui, je n'ai pas toujours eu ces goûts que le monde m'envie. Vous regardiez quoi à 7 ans vous, hein ?
En fait je pense que cette série comblait mon manque d'américanisme primaire après mon déménagement et mon départ des States. Maintenant je me rend compte qu'il y a dans cette série tout ce que je n'aime pas aux Etats-Unis : les harleys, les hummers, la fausse country, les exagérations, les clichés, le deuxième amendement, les sherifs, les rebelles ...

Avec Lorenzo Lamas qui a joué dans des chefs-d'oeuvre du 7ème art comme Detour to terror, Arnaque sanglante, Final impact, Terminal Justice ou encore Panique sous les tropiques :)
(il a quand même joué dans Grease sinon ...)
Mais bon à l'époque j'avais pas encore mes convictions politiques et tout ce qui m'intéressait c'était que le rebelle et son ami indien ils arrivent à faire emprisonner les méchants. Aujourd'hui la série me fait bien marrer, autant par son scénario ridicule que par le jeu des acteurs qui frôle la parodie.
Je comprends pas pourquoi on se fait chier à essayer de faire des films comiques quand il suffit de passer une Nième fois un épisode du Rebelle ou de Walker pour qu'on pouffe de rire à chaque dialogue. Encore plus simple, il suffit de passer un épisode de Next. Dès la première minute on est plié de rire par le nom des candidat(e)s. Le dernier que j'ai vu s'appelait Q. Non mais c'est quoi ce prénom ?? Il se prend pour un enfant de Brad et Angelina ou quoi ?? Il se croit dans Men In Black ??
Et puis la suite de Next est évidemment hilarante, même si la version française reste le summum du ridicule. Elle est presque difficile de regarder tellement c'est pitoyable. Mais c'est drôle alors bon ...

Le seul problème c'est que mes vacances finissent bientôt car je dois faire mes bagages. C'est moche, je déménage dans moins d'une semaine. Je m'en rendais pas vraiment compte jusqu'à ce que je fasse mes sacs. Ranger les CDs achetés ces 6 mois, les objets accumulés au fil des jours, les tickets de concert, la paire de lunettes de soleil Giorgio Armani trouvées à la plage le WE dernier (woo hoo !), les bouquins, les vêtements achetés au lieu de travailler, les gadgets récupérés au centre des congrès, les bouts de papier, les journaux et tout ce qui fait partie des "souvenirs". Je suis partit avec 20kg de bagages, mes parents m'ont envoyé quelques kilos en colis, et je repart avec 75kg facile.
C'est jamais simple de déménager, ça peut paraître moins dur lorsqu'on n'est resté que 6 mois mais d'un autre côté, quitter un pays lorsqu'on commence à s'imprégner de la culture, à baragouiner quelques mots dans la langue du pays, à bien connaître la ville et à s'installer dans son appartement, c'est pas l'idéal. Pas l'idéal, mais on fait avec 'cause Spain is waiting for me ... (a little bit too soon)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gaby 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte