Magazine Humeur

Le passage à niveaux "Pour les Nuls"

Publié le 28 juillet 2008 par Richard Kirsch

la rencontre entre une ligne de chemin de fer et une route de campagne constitue parfois un tournant dans la vie . Non ami internaute pas celle du train mais la tienne ! . Parmi les obstacles qui parsème notre misérable existance, voici le terrible "passage à niveaux". Depuis des décennies, le nombre de victimes reste à un ..niveau élevé. Afin de garder en vie , ami internaute je te propose d'apprendre à mieux connaître cet obstable.
- Les lumières qui clignotent ne sont pas celles de ta discothèque préférée mais l'alarme d'un passage de train imminent. Ne te précipites pas à fond pour avoir la meilleure place et surtout ne te gares JAMAIS entre les spots.
- Si tu es un foutringue du canasson , ces jolies barrières rouges et blanches ne sont en AUCUN cas les barres de double axel de compétition équestre à franchir d'un coup. Je te déconseille également un saut entre les barres.
- Une fois engagé sur la voie, ne regardes plus le paysage comme une vache qui regarde passer un train, FONCES !
- Après ton passage au bar pour "refaire les niveaux" , ne t 'amuses plus aux auto-tamponneuses avec la voiture de devant .
- "Un train peut en cacher un autre" , c est marqué en gros, il s'agit de deux trains qui se croisent . Une colle ? Sachant que leur vitesse est de 124 km/h et que leur longueur varie de 200 à 300 m , durant combien de temps peux-tu te faire hacher menu lors du croisement ?
- Sur un passage à niveau , tu n'as plus de priorité à droite . Inutile d'insister.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Richard Kirsch 334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte