Magazine Sport

Bilan du Tour3: les Italiens

Publié le 29 juillet 2008 par Marbor

Il y a eu deux Tours diametralement opposes: une serie d'exploits retentissants, puis la deroute. Entre temps Ricco et Piepoli, et avec eux toute la formation Liquigas avaient plie bagages.

Il faut remonter a une semaine avant le depart de la Grande Boucle, quand, a la surprise generale, Ricco demandait a etre integre dans l'effectif de Liquigas pour le Tour. Surprise en effet, quand on sait que Ricco etait sorti lessive du Giro (et aureole d'une eclatante dexieme place) et qu'il tentait de reprendre des couleurs sur les bords de l'Adriatique. Et voila qu'il suit le rythme: il s'accroche en effet dans le final de la premiere etape; plus etonnant, le Copbra frappe quelques jours plus tard a Super-Besse, distanant un Valverde qu'on croyait imbattable dans ce genre d'arrivee. De mieux en mieux, il se detache dans l'ultime ascension pour arriver seul a Bagneres. Digne de Pantani, titrent tous les journaux, qui ne croient pas si bien dire ; l'Italie ne trouve plus de spuperlatifs; on parle deja de victoire finale, malgre sa faiblesse dans les contre-la-montre. Les soupons se transforment en quasi certitudes quand le lendemain, les deux comperes de la Liquigas, Piepoli et Cobos, s'en vont bras dessus bras dessous faire le doubler a Hautacam, apres avoir lache tous les cadors. Trop c'est trop et le verdict tombe le lendemain: Ricco est positif; meme s'ils ne se sont pas fait pincer, Piepoli et Cobos sont consideres comme dopes.

Il ne reste plus que Nibali, meilleur jeune, et Cunego pour faire rever les Italiens. Nibali ne tiendra pas le coup: il sort du Giro et n'a pas encore la resistance pour enchainer deux grands tours. Cunego ne fait guere illusion: regulierement lache par les meilleurs, il perd du temps a chaque etape de montagne. Pire, il est decroche du groupe Casar-Dessel avant de basculer en haut de la Bonnette et perd une occasion unique de remporter uine etape de prestige. Les autres, rien a signaler ou presque: Ballan tente bien l'aventure a plusieurs reprises sans succes, Bruzeghin est contraint d'aider Cunego. Pozzatto, vous saviez qu'il etait sur le Tour?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marbor 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine