Magazine Société

Charly Njoumè Epoh : De Douala à Tokyo dans les bassins

Publié le 29 juillet 2021 par Ntsama Tonton @237online
Charly Njoumè Epoh : De Douala à Tokyo dans les bassins

Charly Njoumè Epoh est l'athlète qui défend les couleurs du Cameroun aux jeux olympiques de Tokyo 2020 pour le 50 mètres nage libre.

Né il y a 32 ans dans un petit village situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Melong, Charly Njoumè est un athlète camerounais qui a travaillé avec ardeur durant une quinzaine d'années pour représenter valablement le pays lors des compétitions internationales.
Parti de son Mbouroukou natal pour continuer ses études dans la ville de Douala, le jeune homme commence tout d'abord avec l'athlétisme en milieu scolaire. Puis très vite, il se découvre une passion pour la natation. Encouragé par sa sœur aînée qui l'héberge à cette époque, il va débuter les entraînements simultanément avec ses études. Roger Tonfa, son entraîneur, de l'époque le pousse à travailler plus que la moyenne, pour atteindre le niveau du nageur camerounais que tout le monde veut battre à cette époque ; Daniel Edingue. Ce dernier survole la natation camerounaise depuis de nombreuses années et n'a pas trouvé de challenger à sa taille.

En 2012 après le départ de Daniel Edingue, Charly Epoh prend les reines et domine toutes les compétitions de natation organisées sur le territoire national : " je ne trouvais plus d'adversaire à mon niveau et je commençais à gagner sans trop me dépasser. Il me fallait un challenge plus grand ", explique le nageur. Le nageur a donc envisagé d'autres sports complémentaires. Il a débuté par le vélo, ensuite la course à pied ; des disciplines de triathlon.

Il est le seul nageur camerounais au Championnat du monde de natation en 2019. La même année, il a défendu les couleurs du Cameroun au Championnat d'Afrique de triathlon en Tunisie. Après avoir cumulé les trophées nationaux, le nageur s'est vu offrir un stage.

En quête de nouveaux challenges, l'athlète a bénéficié d'un stage proposé par un recruteur français et depuis quelques mois, il s'entraine dans les bassins du club nautique d'Aubervilliers en France avec pour objectif principal, de battre le record du Cameroun au Jeux olympiques de Tokyo 2020 en 50 mètres nage libre. Record toujours détenu par Daniel Edingue.

Agnès Eyengue (stagiaire)


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine