Magazine

Le sourire de Menu!

Publié le 29 juillet 2008 par Jacqueline Favez & Yves Blanc
08-31-A Menu[1].jpgPour qu'on sache tout de suite de quoi on parle, je vous ai mis la photo (copyright Chevrolet) d'entrée de jeu. Celle d'Alain Menu, sur la première marche du podium de la deuxième course de FIA-WTCC de Brands Hatch, qui a eu lieu ce week-end.
Et moi, je trouve que la victoire lui va bien, au Genevois. Et de ces sourires-là, je me réjouis d'en voir encore d'autres, beaucoup d'autres, d'ici à la fin de la saison.
En deux mots (mais je suis sûre que vous l'avez déjà tous lu dans la presse), Alain Menu a connu un week-end quasi parfait. Menant le bal aux essais libres, il ne s'est fait piquer la pole position que pour trois petits millièmes de rien du tout, par le Brésilien Augusto Farfus.
Un peu "chaud", du reste, le Brésilien. Car dans la première des deux courses, alors qu'il avait Alain Menu à ses côtés, il lui a "fermé la porte", comme on dit. Pour une fois, ce n'est pas le Genevois qui a été "sorti" par un de ses petits camarades mais c'est bien le Brésilien qui a été contraint à l'abandon. En revanche, Alain Menu a perdu des places dans le peloton et s'est retrouvé 5e. Qui plus est, avec un bout de carrosserie qui frottait sur un de ses pneus. D'autant plus gênants que ses deux coéquipiers ont connu, sur la fin de cette première course, des soucis, justement avec leurs pneus. Que faire, sinon adopter une stratégie magistrale? Ralentir et se "laisser glisser" sur le fil jusqu'à la 8e place.
8e place qui, rappellons-le pour ceux qui oublient toujours tout ce qu'on leur raconte, était prometteuse d'un départ en pole position pour la deuxième course, étant donné que la grille de la deuxième course est composée en fonction de l'arrivée de la première, sauf que les huit premiers partent en ordre inverse. Oui, c'est comme en GP2. Et oui, c'est pour pimenter un peu l'affaire.
Et là, Alain Menu s'est montré magistral. Même s'il s'est fait doubler par l'Espagnol Félix Porteiro au départ, il a très rapidement repris son bien. Et terminé premier. Et inscrit son nom en lettres dorées au palmarès de ce circuit (où il a déjà remporté moult victoires en BTCC, soit la même chose mais en version Brittish et non World) puisqu'il est le premier à remporter trois années de suite une manche du WTCC sur le même circuit.
Là, le WTCC va faire une longue pause et repartir de plus belle à l'assaut des circuits, à fin août. Et je suis sûre qu'il n'y a rien de tel pour le repos d'un pilote que de partir en vacances avec une victoire en poche!
Jacqueline

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :