Magazine Côté Femmes

Secret Connerie

Publié le 29 juillet 2008 par Mawquise

La semaine dernière, estimés manants à la salopette toute crottée, y’a eu visite inopinée de la cousine.

Moi j’aime mieux te dire que les grandes familles c’est pas toujours la panacée, que t’as du débarquement sauvage assez régulièrement. Pis du débarquement où tu peux pas dire non, sous peine de déclencher une crise diplomatique de force 9 sur l’échelle de Koffi Annan.

On y tient, aux chèques d’anniversaire, faudrait voir à pas chiffonner la tantine, l’aïeule et tous les membres de mon magnifique baobab génial-ogique.

Donc la cousine elle est viendue, on a vu, et j’ai mouru.

Pourtant je dois avouer que ça s’annonçait bien, après l’intégrale de la saison 5 de The L Word, on s’est dit “tiens, maintenant pour changer un peu on va mettre la télé kestendis donc cousine?

Oui oui!” qu’elle a opiné du borsalino.

Et on s’est tapé Koh-Lanta.

J’ai toujours pas réussi à comprendre comment les nanas faisaient pour rester parfaitement épilées avec leurs itsy bitsy tiny winy tout petits petits bikinis, mais Inspecteur Gagdet est sur le coup.

Là n’est pas le propos, tu avoueras qu’on se disperse un peu ici, mais laisse-moi te dire que dans ma tête c’est un peu comme la Carte au Trésor où Nathalie Simon elle ferait de la pub pour le jambon de Bayonne entre deux courses folles dans Carcassonne; y’a un but mais crois-moi qu’on en chie un max avant de l’atteindre.

Et après, y’a eu le drame.

La cousine a zappé sur Secret Story, le prime.

Alors que dans le fond c’était dommage y’avait un super documentaire sur Proust sur Arte.

Mais comme on est pas des Pictes, on fait comment qu’ils veulent, les invités. (Le chèque, le chèque, garder le chèque en tête, toujours). Alors j’y ai dit “allez va Bécassine, t’es ma cousine, et je voudrais pas te laisser en souffrance devant le docu sur Proust, la vérité tu me fais de la peine, mais je veux bien partager ton fardeau“.

J’ai rien retenu, vous vous en doutez bien, j’ai fait une sorte de black-out taille trou noir, dans lequel il m’a semblé voir une blonde avec un cheveu sur la langue et une frange comme un casque viking, qui parlait d’un Pierrot et qui embaumait des morts en écoutant du death metal.

Non, je vous dit, j’ai rien suivi.

Par contre la cousine, elle m’a bluffée tellement qu’elle se sentait comme des daphnies dans un bocal de poisson rouge “non mais tu vois lui si tu veux IL A UNE BALLE DANS LA TETE. Rends-toi compte Elsa, un peu oh! faut arrêter d’enculer les mouches là“.

J’y ai dit “ah mais pardon quoi, on s’excuse, j’ai pas suivi je me demandais juste quand est-ce que ça allait commencer. Non parce qu’on est d’accord là ils se passe rien, ils sont en pause, il glandent sur les canapés, non?“.

Pfff“, elle m’a fait, la cousine.

Humiliée par mon propre clan, j’ai été.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mawquise 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine