Magazine Emarketing

Emoticons sur Facebook : bonne ou mauvaise idée ?

Publié le 21 septembre 2021 par Moncoachwebmarketing @MonCoachWeb

Emoticons sur Facebook : bonne ou mauvaise idée ?

A l'occasion de ce troisième confinement en Nouvelle-Calédonie, nous avons décidé de partager avec vous quelques astuces, conseils et bonnes pratiques autour des réseaux sociaux, et plus spécifiquement autour de la bonne utilisation de Facebook. Facebook, c'est indéniablement le réseau qui cartonne en Nouvelle-Calédonie, avec plus de 160 000 calédoniens de connectés ! Si le réseau est incontournable, inutile de le dire, s'afficher sur celui-ci ne se fait pas n'importe comment, et dans n'importe quelles conditions, sous peine de ne pas arriver à séduire les fans, ou vous attirer les bonnes grâces de l'algorithme de Facebook. Si lors des formations webmarketing que nous proposons, vous nous demandez souvent si les hashtags sont nécessaires, voire obligatoires, vous nous posez la même question quant aux emoticons. Alors à l'occasion de cet article, essayons de mettre à plat les bonnes pratiques.

Retour sur l'histoire des emoticons

Nous les utilisons plusieurs fois par jour, mais finalement peu d'entre nous savent qui a inventé l'emoticon.... et pour cause, la naissance de l'emoticon est très controversée. Si on en croit les puristes, il semblerait que la première utilisation d'une emoticon puisse avoir été faite le 12 avril 1979, par Kevin MacKenzie dans un courrier enboyé aux abonnés de MsgGroup. Dans ledit courrier, Kevin aurait utilisé un trait d'union précédé d'une parenthèse fermée -) .

Cependant, d'autres spécialistes s'accordent à ire que l'emoticon aurait plutôt vue le jour en février 2002, aux Etats Unis, et aurait été l'invention de Scott Fahlman, et qui aurait " inventé " l'emoticon 🙂 et 🙁 .

Depuis, l'emoticon a fait bien du chemin. Si par exemple nous les considérons au niveau de l'usage des téléphones portables, en 2010 seulement 5 % des internautes utilisaient les emoticon contre plus de 40 % en 2015.... Elles ont donc été approuvées par les internautes et font donc parties aujourd'hui des codes de communication.

Pourquoi utiliser les emoticons dans les publications sur Facebook (et les autres réseaux sociaux !)

Vous l'aurez sans doute compris, si nous en parlons sur notre blog, c'est qu'elles peuvent avoir un impact sur la visibilité de vos messages. Si il y a peu d'études en la matière, la plus récente que nous ayons trouvé remonte à 2017 (!) et nous informent qu'une utilisation à bon escient des emoticons peut augmenter l'engagement de 47 % ! Mais quelles sont donc les vertus de ces petits symboles ? Passons-les en revue !

  • La possibilité de raccourcir ses messages : Nous l'avons vu à l'occasion d'un article précédent, la mission du community manager est de raccourcir au maximum les messages qui sont postés sur Facebook, afin d'offrir aux internautes ce que l'on appelle du " snacking content ", un contenu dévoré le plus rapidement possible. En parcourant les banques d'émoticons qui existent sur internet, vous vous rendrez vite compte que certains peuvent grandement raccourcir vos messages.
  • Ils captent l'attention des internautes : Si vous vous observez en train de naviguer sur internet et sur Facebook, vous verrez que bien souvent, votre regard est attiré non pas par le texte, mais par les éléments graphiques, dont les emoticons. En placer judicieusement dans vos messages est donc pour vous la certitude de pouvoir attirer les regards.
  • Ils humanisent la communication : n'oubliez jamais que le but du webmarketing, est de faire naître des émotions, émotions qui rendront votre communication inoubliable ! Pour toujours pousser plus loin les émotions, et l'humanisation de vos messages, pensez aux EMOTIcons, qui vont apporter ce plus en terme d'humanité et de proximité !
Mais alors, faut-il les utiliser tout le temps ?

De l'utilisation raisonnée / raisonnable des emoticons

Lorsque nous abordons en formation l'utilisation des emoticons, nous avons le clan des " pour " et le clan des " contre ". En effet, si les bienfaits que nous avons évoqués précédemment sont avérés, certains sont opposés ou du moins réfractaires à l'utilisation de ces petits symboles... et pour cause, y avoir recours peut être réellement contre-productif !

Par exemple, certaines pages ne se prêtent pas à leur utilisation du fait de leur thématique... à vous de mener une veille pour savoir si il est d'usage dans votre métier de les utiliser ou pas.

L'utilisation en sur-nombre peut faire basculer de l'humanisation à l'infantilisation de votre communication, et ensuite à la perte de crédibilité de vos messages et ensuite de votre page.

Sachez donc que l'utilisation des emoticons se fait avec parcimonie et a un impact (plus ou moins fort) sur votre visibilité....

Mais alors combien d'émoticons faut-il utiliser par message ?

Loin de nous l'idée de nous défiler à cette question, mais tout comme pour la longueur des messages, ou le nombre optimum de hashtags, il faudra que vous surveillez la couverture (nombre de personnes touchées) par vos messages, en fonction du nombre d'emoticons utilisées.... Car n'oubliez jamais que votre page ne ressemble à aucune autre, et que de cette singularité va découler des pratiques qui vous sont propres !

Alors, prêts à utiliser des emoticons ?🙃 😊😍


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moncoachwebmarketing 227 partages Voir son profil
Voir son blog