Magazine Société

Cameroun – Eto’o Fils : «mon programme à la Fecafoot»

Publié le 23 septembre 2021 par Ntsama Tonton @237online
Cameroun – Eto’o Fils : «mon programme à la Fecafoot»

L'ancien capitaine des Lions Indomptables, candidat déclaré à la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a décliné son projet en termes de cinq vastes chantiers.

L'heure n'est plus aux conjectures. Le temps est à l'action. Samuel Eto'o Fils vient de franchir le rubicond. Après avoir officiellement déclaré sa candidature au poste de président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), l'emblématique goaléador des Lions Indomptables et non moins ex-capitaine, vient de dévoiler son programme. Un programme électoral qui devra séduire les membres de l'Assemblée générale de l'instance faîtière nationale, et bien plus, les votants, de telle sorte que "l'esprit de conquête pour un Cameroun quigagne" les convainc et triomphe. Eto'o Fils ambitionne pour ainsi dire de "redonner à chaque Camerounaise et à chaque Camerounais, la fierté d'appartenir à une grande nation de football".

Pour y parvenir, le Pichichi, après avoir posé un diagnostic sans complaisance du niveau d'enlisement du football camerounais, décline jusqu'aux détails près, les lignes principales de ses nombreux chantiers à la "Tour de Tsinga". Cinq piliers fondateurs et novateurs sont ainsi mis en exergue. Primo, "Améliorer la gouvernance". Cette gouvernance tatillonne est considérée comme une gangrène ayant abouti à la métastase de la Fécafoot. Pour sauver ce qui peut encore l'être, le quadruple Ballon africain entend "restructurer l'administration fédérale, rétablir les équilibres financiers et trouver de nouvelles ressources financières".Secundo, "Développer le football". Il s'agit pour le futur président de la Fédé de "mettre l'accent sur le football jeune, réformer le footballprofessionnel, valoriser le potentiel du football féminin, relancer le football amateur et restructurer les ligues spécialisées".

Intérêt général

Tertio, "Mobiliser les acteurs du football". Toutes choses qui passent par l'impérieuse nécessité selon le promoteur du projet, de "valoriser les compétences des acteurs et de construire une relation saine et apaisée avec la tutelle". Surtout quand l'on a présent à l'esprit que la collaboration entre le ministère des Sports et de l'éducation physique et la Fecafoot, n'a pas toujours été des plus cordiales, reposant sur une osmose. Cette collaboration, par moments, houleuse et tendue, a contribué, en grande partie, à faire péricliter le football national en raison des guerres intestinales, des tacles et anti-jeux menés de part et d'autre. Quarto, "Améliorer l'attractivité de nos compétitions". Samuel Eto'o Fils envisage tout simplement mettre en


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine