Magazine Poésie

Je sais

Par Vertuchou

Je sais

Le cœur qui bat trop fort
et le plaisir des dieux
à embrasser les corps
des diables amoureux

L’irrésistible attrait
du désir interdit
et les peaux affolées
dans les replis du lit

La sauvage emmêlée
les appétits de fauve
l’appel et le rejet
les secrets de l’alcôve

Les amants séparés
par la distance et par les heures
les secondes d’éternité
crispées sur la douleur

Les impatiences extrêmes
les rendez-vous manqués
les taxis qui se traînent
quand le corps est pressé

Je sais le feu aux joues
les yeux de braise, les faims de loup
les baisers dans le cou
le vent qui rend les amants fous

Je sais

Les aveux suspendus
à la bouche cousue
l’incendie des nuits blanches
la retenue qui flanche

La rivière des souhaits
sous le pont des soupirs
et le poids d’un sourire
sur l’arche des regrets

Je sais

Je sais le peu de gratitude
le poison de l’ennui
le désert de la solitude
et le froid qui détruit

La passion dans l’impasse
le mot blessant qui chasse
le mot doux qui retient
le regard qui s’éteint

Les “je t’aime”, “je te hais”
le mal, le bien que l’on s’est faits
sans même l’avoir jamais cherché
je sais l’aube désabusée

Je sais les mots de braise
aux lèvres qui se taisent
et la peur qui nous hante
et mes larmes brûlantes

Les appels au secours
les signaux de détresse
désespérant d’amour
et le vide qui oppresse

Je sais
le geste déplacé
tous les actes manqués
les mots qui dépassent la pensée
et les regards estomaqués

L’innocence des beaux jours
les promesses oubliées
les serments pour toujours
perdus à tout jamais

Je sais le feu qui passe
et le spleen qui revient
le bras qui nous enlace
et l’angoisse qui étreint

Mais je sais

Je sais les chagrins qui s’envolent
au retour du printemps
et les humeurs frivoles
sous le souffle du vent

Les frissons du désir
et le temps qui s’étire
comme un chat langoureux
comme un homme amoureux.

Jacques Higelin

Partager cet article Repost0 Je sais &version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous : Vous aimerez aussi : Demain Demain Arbre Arbre Réminiscence Réminiscence Ode à une beauté nue Ode à une beauté nue

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine