Magazine Échecs

Bobby Fischer, l'ascension et la chute d'un génie des échecs

Publié le 01 octobre 2021 par Chess & Strategy @Chess_Strategy

Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo .
Essai gratuit avec notre garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours !

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Cette BD retrace la parcours d'un véritable prodige ayant grandi dans un milieu modeste à Brooklyn. Bobby Fischer devient à 14 ans le plus jeune champion d'échecs des États-Unis.

La biographie, un peu sage, d'un homme qui ne l'était pas du tout.

Bobby Fischer, l'ascension et la chute d'un génie des échecs

Bobby Fischer commence à peine l'école primaire lorsque sa sœur achète un jeu d'échecs. Le garçon se révèle tout de suite doué. Sa mère inscrit alors le solitaire dans un club New-Yorkais, du reste interdit aux enfants (et aux femmes). Son talent est rapidement remarqué.

Au fil des ans, il s'impose face aux champions locaux, puis mate ceux des États-Unis. Ne manquent plus que les Soviétiques, lesquels règnent sur la discipline depuis la nuit des temps. En 1972, fantasque, capricieux et avide de gloire, il l'emporte contre Boris Spassky, avant de disparaître et de se perdre dans les théories du complot. Vingt ans plus tard, il sort de sa tanière pour se mesurer au même adversaire, à Belgrade.

Il y démontre qu'il demeure le meilleur et empoche une somme rondelette. Son pays lui avait cependant interdit de se rendre en Yougoslavie. Menacé d'arrestation, il est condamné à l'exil. Il fait ensuite parler de lui de temps à autre, pour hurler sa haine de l'Amérique et des Juifs (même s'il en est un), puis meurt, seul, en 2008.

Ses parents le soutiennent dans cette dévorante passion, mais restent intransigeants sur ses études. Il enchaîne les tournois et devient champion d'Europe des moins de 16 ans. Il intègre l'équipe de France olympique et multiplie les titres : vice-champion du monde des moins de 18 ans, champion de France en 2012, vice-champion d'Europe par équipe en 2013 et devient à 19 ans grand maître international.

Un personnage au profil psychologique complexe

Wagner Willian adopte une approche chronologique et s'en tient essentiellement à l'activité professionnelle du héros en insufflant toutefois beaucoup de rythme et de dynamisme dans la description des duels. La présentation des autres dimensions de la vie du personnage aurait néanmoins permis de mieux comprendre ses motivations et ses comportements. Bien qu'il n'insiste pas sur les problèmes mentaux du protagoniste, ceux-ci se lisent en creux : passion dévorante, isolement social, caprices de diva, divagations, besoin de reconnaissance maladif, délire de persécution... Il y a forcément quelque chose qui cloche.

Le contexte de guerre froide des années 70

Le scénariste évoque la guerre froide, mais sans plus. L'affrontement contre le maître russe ne peut pourtant pas être isolé du climat sociopolitique de l'époque. Le début des années 1970 marque un redoux dans le face-à-face entre communistes et capitalistes (l'auteur affirme l'inverse, aux historiens de trancher). Alors que les belligérants signent des traités et que les militaires se veulent discrets, le champ de bataille se métamorphose.

Quelques jours après le sacre du gamin de Brooklyn, Berlin (ville où se cristallise toute la tension entre les blocs de l'est et de l'ouest) accueille les Jeux Olympiques. Au même moment, de l'autre côté de l'océan, le Canada et l'Union des républiques soviétiques socialistes s'affrontent au hockey sur glace dans la série dite du siècle. Tout cela trois ans après que Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont planté leur drapeau sur la Lune. Bref, quand l'Américain tente de mettre échec et mat le tenant du titre, au-delà de la joute intellectuelle, deux visions du monde se confrontent.

Il y a peu à dire sur le travail de Julian Voloj. Son dessin réaliste, en noir et blanc, ça va de soi, est simple, mais efficace. À quelques reprises, il s'amuse à présenter des illustrations allégoriques, par exemple en transformant les passants en fous et en cavaliers ou, à l'inverse, en montrant le paladin cherchant à sauver sa peau sur un damier géant.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur BD Gest'

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Les exercices et solutions du jour

Échec et mat en 2 coups

Bobby Fischer, l'ascension et la chute d'un génie des échecs
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Borya Ider vs Anatole Vlachos, Internet, 2020

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Bobby Fischer, l'ascension et la chute d'un génie des échecs
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Andreas Heimann vs Vladislav Nevednichy, Internet, 2020

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Bobby Fischer, l'ascension et la chute d'un génie des échecs
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Yangyi Yu vs Magnus Carlsen, Internet, 2020

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Cxf6+ Txf6 2. Dh7#

Échec et mat en 3 coups : 1. Fc3+ Df6 2. Fxf6+ Fg7 3. Dd8#

Échec et mat en 4 coups : 1. g6+ Re7 2. e5 Cf8 3. Tgxf8 a2 4. Tfe8#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines