Magazine Culture

Les sons du Grand Journal

Publié le 01 août 2008 par Julien Bé

Saurait-on dire pourquoi l’émission Le  Grand Journal de Canal+ est une réussite? Pour la bonne humeur de Michel et de ses comparses? Pour les beaux yeux sans nuage de Louise? Pour les invités parfois prestigieux, souvent intéressants, toujours détendus? Pour les petits journaux de Yann l’insolant? Pour l’hilarant SAV du duo comique le plus efficace depuis De Caunes et Garcia? Certainement pour tout ça oui. Mais aussi pour l’habillage de l’émission. Ca pétille, la réalisation est parfaite, le plateau sobre et agréable, et surtout, il y a l’habillage sonore de l’émission: les entrées des invités, des chroniques, les avant-gardistes coming-next avant la pub, …

Les sons du Grand Journal

Le thème du Grand Journal

Depuis la première saison amorcée en 2004, le thème musical qui accompagne le générique de début d’émission, ainsi que chaque “retour de pub”, est le titre Superstition de Stevie Wonder mais réorchéstré pour gagner en sobriété depuis les débuts de l’émission, en 2004 jusqu’en 2007. A partir de la saison 2007/2008, le nouveau générique a le droit à un remix du même titre par le duo Justice.

Le mp3, il est là.

L’arrivée des chroniqueurs en 2005/2006

Lors de cette saison, toutes les chroniques commençaient par le même titre, celui Missy Eliott, Party Time.

Les chroniques et les invités de 2006 à 2008

Durant les 2 dernières saisons, il faut croire que les producteurs ont fini par réaliser qu’il serait bon que chaque partie de l’émission ait sa propre identité musicale, en plus des coming-next (que je vous présenterais après) qui, eux, étaient établis dès la première saison.

Ainsi, l’accueil des invités fut accompagné de Mighty ‘O’ du duo Outkast, puis de That Kind Of Man de The Heavy.


Découvrez OutKast!

La météo de Louise Bourgoin, s’ouvrait quant à elle sur Young Folks de Peter Bjorn and John et sur le déjà culte Rehab de Amy “Toxico” Winehouse pendant le Festival de Cannes. L’année suivante, il s’agissait du génial Melody Day de Caribou et de American Boy d’Estelle pour les éditions cannoises.


Découvrez Peter Bjorn and John!
Découvrez Amy Winehouse!

Yann Barthès, chroniqueur des deux petits journaux, s’est vu introduit par Chelsea Dagger de The fratellis pour le Petit Journal Actu et de Forever de VHS or Beta pour le Petit Journal People. Ces thèmes ne changeront d’ailleurs pas (merci, parce que c’est pas toujours évident à suivre) d’une saison à l’autre.


Lors de la dernière saison (2007/2008), les émissions tournées à Cannes seront un bon prétexte pour utiliser des titres de groupes-qui-montent comme les Ting Tings ou MGMT. Le générique “traditionnel” de fin du Grand Journal à Cannes, à savoir Cannes de Barbara Carlotti, sera remplacé par My Mistakes Were Made For You des Last Shadow Puppets.

Les coming-next

Les coming-next sont les petits clips qui nous arrachent, téléspectateurs, de l’émission pour traverser les inévitables pages de pubs. L’originalité de ces mini-génériques est qu’ils n’ont pas toujours la même illustration sonore. Appelés coming-nexts, ses titres changent régulièrement depuis la première saison, faisant ainsi découvrir au public des titres tout nouveaux, pour certains encore indisponibles à l’écoute, un peu comme une sorte de tremplin, puisque beaucoup de gens, particulièrement les internautes, sont attentifs à ces courts passages musicaux. Au début, les titres changeaient de manière aléatoire, mais depuis 2 ans, ils changent immanquablement toutes les semaines… Il existe des listes et des listes qui répertorient tous les coming-next sur internet, c’est pourquoi je préfère vous présenter seulement les titres qui m’ont parus “majeurs”. En plus, je vous ai cherché tous ces titres en streaming. C’est pas super sympa, ça?

Saison 2004/05

Cette saison-là, que des nouveaux titres, mais d’artistes et de groupes que presque tout le monde connaissait déjà.

Snoop Dogg partageait alors la vedette avec le leader de NERD, Pharell Williams, puis avec le beau Justin Timberlake (enfin parrait-il).


Daft Punk revenait avec le single d’un nouvel album tout aussi attendu que critiqué.


Gorillaz revenait également avec un opus qui doit probablement être l’album que j’ai le plus écouté en boucle de ma vie.


Les Black Eyed Peas commençaient déjà à saouler tout le monde.


Et Jamiroquai n’avait rien perdu de son groove guinchant, ni de son chapeau à cornes.

Saison 2005/06

La saison suivante, les changements de coming-next se firent plus nombreux, plus variés mais toujours aussi irréguliers.

Gorillaz, encore, toujours avec le même album, mais cette fois-ci, point de single, peut-être juste un coup de coeur de l’équipe?


Les Franz Ferdinand ont peut-être été la révélation de cette année, alors forcément…


Peu après, Robbie Williams était en plein délire avec Tripping. Il trippait, quoi.

Black Eyed Peas finissait de nous achever.


Enfin, des noms un peu moins connus faisaient leur apparition, comme Tiga.


Puis CSS avec certainement leur premier et ultime single. Alala.


Morissey également.


Et vers la fin, la fatigue se fait sentir avec l’imanquable Rihanna, bien avant qu’elle ne chante “Mon parapluie, hé hin hé hin, hé hé”.


Saison 2006/07

A partir de là, on peut s’accrocher. Un changement toutes les semaines, et de vraies découvertes, qui maintenant n’en sont plus vraiment, mais qui l’étaient bien au moment même de la diffusion. Merci qui?

Les Scissor Sisters méritaient le devant de la scène, ils l’ont eu.


Fergie, la chanteuse des Black Eyed Peas, encore eux, avait décidé de voler de ses propres ailes.


Razorlight, présentés comme les nouveaux Franz Ferdinand, étaient alors très populaires en Angleterre, alors que bon, franchement, …


Le monde découvrait l’immense talent du sympatique Just Jack, qui restera, pour ma part, l’un des coming-next les plus mémorables. Oui depuis, j’adore Just Jack.


Découvrez Just Jack!

Peu après, la déferlante Mika s’abattait aussi, et d’abord, et surtout sur Canal.


Découvrez Mika!

Tchik Tchik Tchik (!!!) sortait enfin de l’ombre, là, j’étais content.


Tout comme LCD Soundsystem d’ailleurs.


La nouvelle French Touch faisait son apparition avec MSTRKRFT.

Et surtout Justice qui pointait le bout de son nez depuis un bout de temps déjà.


Enfin, impossible d’échapper aux featurings de Timbaland. Mais pour celà, vous n’avez qu’à allumer MTV.

Saison 2007/08

Enfin, cette dernière saison fut tout aussi prolifique, confirmant la précédente, encourageant la prochaine.

Hard-Fi sortait de l’ombre.


Kylie Minogue faisait son grand retour, un succès plein d’émotions.


Découvrez Kylie Minogue!

Britney faisait aussi son retour, un demi-échec pathétique.


Les Klaxons faisaient déjà pas mal de bruit, remixés pour le coup par Justice.


Sébastien Tellier amorçait son ascenssion aussi chevelue et barbue que rapide.

The Killers avaient à ce moment peur du Père Noel…

Le jeune Calvin Harris fut une révélation non négligeable et très rafraichissante.


Découvrez Calvin Harris!

NTM faisait son grand retour, Canal était aux anges.


On est tous tombés amoureux de Duffy dans l’instant (oui je sais, la transition est rude).


Gonzales ne pouvait pas ne pas être là.


The Ting Tings venaient d’émerger, ça c’était bien cool.


Crystal Castles aussi (je suis très inspiré, là…). A noter que ce n’est en fait pas la bonne chanson. Si vous avez des réclamations, voyez avec Deezer…


Et pour finir, in-extremis, un morceau du 3ème album tout juste sorti de NERD, soufflant un petit vent de vacances sur le plateau de mon notre émission préférée.


Merci à lui, et ses auteurs pour le travail de recherche…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Julien Bé 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte