Magazine Sport

JO: Belgique-Brésil

Publié le 07 août 2008 par Marbor

C'est parti pour le tournoi de football des JO avec l'entree en lice des Bresiliens et leurs stars: Ronaldiinho, Pato du Milan AC, Anderson de MU ou Diego du Werder. En face d'eux les jeunes Belges, demi-finalistes du dernier Euro espoirs, dans laquelle les Franais connaissent surtout Mirallas. Ce match etait deja crucial dans une poule ou figure aussi la Nouvelle Zelande et la Chine.

Comme souvent a cette epoque de la saison et dans ce genre de tournoi, les equipes ne sont pas forcement dans le rythme, surtout dans la lourde atmosphere de Shenyang et sur une pelouse indigne. On en eut la preuve avec l'equipe du Bresil: Ronaldinho est dans la continuite de ses dernieres performances, attendant le ballon, avant de le gacher dans une action individuelle; Anderson trop en retrait n'apportait pas le danger attendu, tandis que Pato etait oblige de decrocher pour toucher le cuir. Les Belges montraient au contraire une cohesion parfaite avec deux lignes defensives bloquant les couloirs et attirant les attaquants adverses dans un entonnoir au milieu; il faut ajouterune agressivite un peu trop marquee et voila comment on se retrouvait a la mi-temps avec un 0-0. On entend d'ici le remontage de bretelles de Dunga dans les vestiaires.

Effectivement, les Bresilens se lancerent dans un siege en regle des buts belges, mais sans grande consequence. Au bout de dix minutes, le pressing cessa et les Belges remonterent d'un cran. C'est a ce moment que ce produisit le tournant du match: en voulant appuyer une attaque le grand defenseur belge Company se trouva en retard face au contre Bresilien; il accrocha le bras de son adversaire et ecopa d'un deuxieme carton jaune, synonyme d'expulsion (70eme). Deja epuises par leur pressing permanent, les Belges reculerent a nouveau. Il fallut quelques dribles de Diego et Hernanes dans la surface et un tir puissant de ce dernier pour plier le match a un quart d'heure de la fin.

L'essentiel est fait, mais c'est tout. Dunga n'a pas hesite a sortir Anderson, transparent, et Pato. Il faut esperer qu'ils vont retrouver le rythme pour offrir un peu plus de spectacle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marbor 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine