Magazine France

Sécurité sociale : Dénonçons les pauvres !!

Publié le 11 août 2008 par Marc Vasseur

Sécurité sociale : Dénonçons les pauvres !!     La chasse aux pauvres est ouverte depuis quelques mois par le gouvernement Fillon sous la houlette scrupuleuse de Nicolas Sarkozy. On est heureux de constater que celle-ci ne connaît aucune trêve et qu’elle intervient au cœur de l’été… histoire probablement de passer inaperçue.

Je ne fais aucune illusion sur le fait que d’augustes blogueurs trouveront dans cette mesure du bon sens nécessaire au redressement des comptes de la sécu voire un pas salutaire avant de s’engager plus pleinement dans la ségrégation entre bons malades (les jeunes) et mauvais malades (les vieux)… Tout cela sous couvert d’une pensée qui se veut iconoclaste mais qui en réalité est d’une bien pensance servile à l’égard des puissants.

Donc, désormais une circulaire (33/2008) autorisera les médecins à dénoncer ces pauvres bénéficiaires de la CMU dont le comportement serait jugé abusif (retards injustifiés aux rendez-vous, rendez-vous manqués et non annulés, traitements non suivis ou interrompus, exigences exorbitante)… Toutes ces pratiques sont bien entendues le fait exclusif de cette seule catégorie de parasites assermentés. A la vérité, je pense même que c’est prouvé scientifiquement !

Heureusement dans ce flot nauséabond où le sordide le dispute à la ségrégation sociale désormais affichée sans fard, des médecins dénoncent ces décisions que ne renieraient pas certains régimes.

Aussi, je me réjouis de constater qu’à la tête de du collectif CoMeGas se trouve le Docteur Foucras, exerçant dans ma ville, à Roubaix. Ce collectif regroupe des médecins soucieux de l'accès aux soins de leurs patients, particulièrement des plus démunis. Un blog est d’ores et déjà ouvert, cela me paraissait important de vous le signaler.

Extrait de leur article sur cette énième circulaire de la honte : « Le CoMeGAS souligne le caractère consternant d’une situation qui amène l’Assurance Maladie solidaire à autoriser des soignants à porter plainte contre ses assurés, pour tenter de régler ce qui ne sont que des difficultés relationnelles, dues à des a priori envers les plus fragiles de notre sociétéLe CoMeGAS estime enfin que cette situation révèle une réflexion éthique insuffisante au sein de l’Assurance Maladie sur les problématiques des soins aux plus fragiles, due sans doute à l’absence des représentants de ces populations au sein de ses structures de conseil…Elles conduisent le pilier de la solidarité nationale qu’est l’Assurance Maladie à prendre des mesures discriminatoires pour lutter contre des discriminations ! ».

Au fait, il est où Martin Hirsch ???

Oui… on est bien loin du battage médiatique des JO, de la sortie de l’album de madame Sarkozy...

PS : initialement, j’avais prévu un article sur la démocratie interne au PS… ce sera pour demain… ce sujet me semble plus important.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte