Magazine Société

Sniffez-vous de la sciure ?

Publié le 14 août 2008 par Edwilliamson

Sniffez-vous de la sciure ?

Published on août 14th

Encens
Crédit photo : Laurent Roger/Flickr (oui, c’est un encens, pas une clope)

Soyons clairs dès le début, je n’aime pas l’encens ça pue, et j’aime pas, c’est tout. Et pourtant, autour de moi, tout le monde semble adorer ça, les encens fleurissent dans tous les studios et lofts, même mes parents commencent à s’y mettre. Avec la répression au Tibet, les JO en Chine, c’est même devenu un moyen d’exprimer son opinion. Ne riez pas, je l’ai entendu, pas plus tard qu’aujourd’hui. C’est une mode, donc comme pour toutes les modes, j’ai ressenti le besoin de voir ce qu’elle cachait. Et c’est pas brillant.

Bon alors, c’est quoi un encens ?

C’est un mélange de résine (tirée de l’arbre appelé oliban), de poudres aromatiques extraites de diverses plantes, arbres et arbustes et huiles essentielles. Sont également utilisés la cannelle, le clou de girofle, la myrrhe, le copal, le basilic, le santal, la lavande, l’armoise, le storax, etc. Il me semble même en avoir vu au chocolat. Oui, on a réussi à me traîner à “Nature & Découvertes” ; j’ai regretté.

A quoi ça sert ?

A l’origine, les encens servaient plus ou moins de talkie-walkies entre les dieux et les Hommes. Tout le monde les a utilisés, les Hindous, les Occidentaux, les Indiens, les Africains, John Lennon, Mick Jagger, Roger Waters… Par contre les deux derniers les fumaient il me semble…

Thérapeutiquement parlant, certaines des substances (certains articles disent “les substances”, je trouve ça un peu trop ambitieux) auraient, conditionnel de rigueur, des effets bénéfiques sur la partie de votre encéphale qui contrôle vos émotions. En effet, ces substances trouveraient facilement un chemin entre vos orifices nasaux et votre cerveau, et ainsi certaines résines naturelles, agrémentées d’huiles essentielles, transformeraient les émotions négatives en émotions positives. En allumant un bâton d’encens, vous pourrez convertir votre stress en « zenitude », votre impatience en patience, votre irritation en gentillesse, votre peine en joie, vos hémorroïdes en Smarties, les BB Brunes en Strokes …

En outre, et là je veux bien y croire, l’encens aurait un pouvoir relaxant et purifiant. Mais je crois que la personne qui allume un encens doit en même temps se dire “Allez, mon rédac’ chef n’est qu’un imbécile, maintenant on se relaxe…”, dès lors l’encens agit comme le ferait un bon disque, selon les goûts de chacun (par exemple, là j’écoute un best-of des Shadows, je suis parfaitement zen, même si mon appartement sent méchamment le renfermé). Là où ça sent la publicité mensongère, c’est quand on vous affirme que l’encens stimule votre désir sexuel et éloigne les mauvais esprits.

Bon, viens en aux faits, c’est bon ou pas les encens ?

Si vous utilisez des encens 100% naturels, c’est-à-dire ceux qu’ils faut chauffer pour que l’essence se propage, pas de soucis, à part m’indisposer, vous pourrez profiter de leurs pouvoirs (et je dis ça sans ironie, les bienfaits de l’olfactothérapie sont sans doute effectifs, encore que je ne crois pas que choisir un encens au pif à “Nature & Découvertes” soit une thérapie efficace).

Si vous utilisez des encens synthétiques, les plus courants, les moins chers, ceux qu’il faut brûler pour que leurs substances se propagent jusqu’à vos petites neurones, là, j’ai de mauvaises nouvelles pour vous. Ces encens contiennent jusqu’à 90% de sciure et de charbon, des parfums synthétiques, le tout agrémenté d’un combustible pour faire cramer tout ça. Vous vous en doutez, sniffer de la sciure n’est pas le meilleur relaxant.

Plus inquiétant, d’après une étude taïwanaise (source : Bulletin of Environmental Contamination and Toxicology, vol. 67, pp.332, soyons précis), l’encens synthétique serait cancérigène. Ses vapeurs sont composées d’hydrocarbures et de benzopyrène qui est la cause du cancer des poumons chez les fumeurs. Les particules en suspension dégagées par l’encens sont également nocives. Elles sont équivalentes à la pollution issue des transports ou, autre exemple au hasard, des incinérations.

Avec avoir analysé l’atmosphère d’un temple bouddhiste, les chercheurs ont constaté qu’elle était presque 20 fois plus polluée qu’un carrefour bien fréquenté.

Ajoutez à cela que mêmes les encens supposés 100% naturels ne sont pas à l’abri d’être composés de substances ayant été exposés à des insecticides ou pesticides.

Mettez à présent dans la balance les bienfaits éventuels et les désagréments éventuels, et faites votre choix, vous connaissez le mien.

(ça va chier la prochaine fois que je vais chez quelqu’un avec un encens allumé…)


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par morsi
posté le 15 février à 16:22
Signaler un abus

salut je veut faire l'export de la sciure je suis tunisien mail: chmaysa@hotmail.fr p;0021624320992

A propos de l’auteur


Edwilliamson 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine