Magazine Sport

Steeve Guénot et Christophe Guénot, Dieux du Stade Olympique

Publié le 15 août 2008 par Frenchrugby

Ils ne seront pas parmi les Dieux du Stade 2009, et pourtant, ce sont bien des Dieux du Stade Olympique : les frères Steeve Guénot et Christophe Guénot ont été médaillés respectivement de l’or et de l’argent aux Jeux Olympiques de Pékin.

Sur un des meilleurs blogs français, A Cause des Garçons, les frères Guenot ont été les stars de plusieurs articles richement illustrés en photos. Tout d’abord, un premier article (”L’union fait la force“) a repris des images issues d’un reportage de TF1, dans lequel Steeve Guénot et Christophe Guénot expliquaient leur mode de vie.

Les deux frères:
- vivent ensemble
- s’entraînent ensemble
- travaillent ensemble comme agents de sécurité à la RATP

C’est une très grande complicité sportive qui unit les deux frères Guénot. Le grand frère Christophe veille sur le petit frère Steeve, même si c’est bien ce dernier qui a remporté l’or (dans une catégorie de poids différente). Le père et le grand-père des Guénot sont professeurs de lutte gréco-romaine, Steeve et Christophe font donc honneur à une tradition familiale.

Les mensurations de Steeve Guénot sont :
Taille : 172cm
Poids : 66kg
Né le 02/10/1985

Les mensurations de Christophe Guénot sont :
Taille : 178cm
Poids : 74kg
Né le 07/01/1979

Puis, A Cause des Garçons consacre un autre article à Steeve Guénot, cette fois pour sa victoire en or lors de la finale de lutte gréco-romaine lors des Jeux Olympiques de Pékin.

Enfin, un dernier article clôt la série (momentanément !), avec la victoire en bronze de Christophe Guénot.

Je vous propose aussi une vidéo d’un reportage télé où Steeve Guénot et Christophe Guénot parlent de leurs victoires, quelques minutes après leur arrivée dans le camp France du village olympique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frenchrugby 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine