Magazine Politique

Tapis roulant glissant

Publié le 16 août 2008 par Alain Hubler

Trottoirs de l'avenirSouvenez-vous, c’était en juin dernier, dans le 24 Heures, Julien Pidoux nous relatait le projet municipal qui consiste à relier la Gare de Lausanne, la place Saint-François et la place du Flon au moyen d’un escalier ou d’un tapis roulant.
Cette réalisation devrait permettre à près de 180′000 usagers de franchir dans la plus grande facilité les 350 mètres qui, approximativement, séparent la Gare de Saint-François ou du Flon.

Les trottoirs roulants ne datent pas d’hier. On se souviendra, par exemple, des fameux «trottoirs de l’avenir» qui ont enchanté les visiteurs de l’Exposition universelle de Paris de 1900. Plus proche de nous, on peut mentionner le «Gateway», une prouesse technologique qui devait «téléporter» les passagers de la station Montparnasse empruntant le tunnel long de 183 m qui relie les lignes 4 et 12 aux lignes 6 et 13.

L’engin est un TRGV, c’est-à-dire un trottoir roulant à grande vitesse, une réalisation-phare des Constructions industrielles de la Méditerranée (Cnim) et de la RATP qui a coûté la bagatelle de 4,5 millions d’euros et qui … ne fonctionne pas vraiment bien.

Et pourtant, le bijou promettait de révolutionner le transport urbain. Cet engin, transportant ses passagers à flux continu à la prodigieuse vitesse de 11 km/h, était censé combler la lacune technologique entre le trottoir roulant conventionnel ou l’escalator qui se traînent tous deux à 3 km/h et les systèmes discontinus de type véhicules léger entièrement automatisés sur rail.

Mais pas de chance pour le fleuron de la Cnim : après moult gamelles, gadins et cols du fémur brisés, il a vu sa vitesse maximale ramenée à 6 km/h … quand il n’est pas en phase de maintenance.

Quel rapport avec le futur escalator ou tapis roulant lausannois ? Me direz-vous.

Des petits riens.

D’abord un tunnel reliant deux nœuds de transports publics emprunté par plus de 100′000 personnes chaque jour. Puis le fait que la RATP, qui est le maître d’œuvre du TRGV de Montparnasse, s’est beaucoup rapprochée des tl dans le cadre du chantier m2. Ensuite la longueur de ce tunnel qui, s’il est emprunté à la vitesse conventionnelle de 3 km/h, nécessite pratiquement 7 minutes de trajet alors qu’avec un TRGV le temps de parcours chuterait à 2 minutes. La tentation serait grande. Et finalement, peut-être, la lubie de battre le record du plus long escalier roulant du monde situé à Ocean Park à Hong Kong qui mesure 227 m pour une dénivellation de 115 m.

Un trottoir roulant ou un escalator oui, mais attention à ne pas se coincer les doigts dans la machinerie par ambition démesurée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines