Magazine Humanitaire

Droits de l’homme au Maroc : mises en garde contre « un retour en arrière »

Publié le 17 août 2008 par Kak94
La lutte contre le terrorisme islamique donne lieu à des dérapages

Droits de l’homme au Maroc : mises en garde contre « un retour en arrière »

Fait rare en Afrique, les défenseurs des droits de l’homme sont puissants, actifs et reconnus au Maroc, qui, après des « années de plomb » sous le règne de Hassan II, a enregistré de très nets progrès n’excluant pas les mises en garde « contre un retour en arrière ».
Le royaume ne compte pas moins de quatre organisations de défense des droits de l’homme indépendantes et actives, un Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH, public), plus un vaste tissu associatif qui se bat pour les droits des femmes, le droit à l’éducation, au travail, à la santé.
« C’est vrai qu’au Maroc, le débat sur les droits de l’homme est plus vif et plus ancien qu’ailleurs », explique à l’AFP Ahmad Herzenni, président du CCDH, qui a lui-même passé douze ans de sa vie en prison, de 1972 à 1984, pour appartenance à un parti d’extrême gauche. « Cela tient au fait que le Maroc se distingue d’autres pays du même type, car il a toujours connu une vie politique plus intense », ajoute-t-il.
Le mouvement marocain des droits de l’homme est issu des partis de gauche et d’extrême gauche victimes dans les années 1970 et 80 d’une répression acharnée des forces de sécurité du roi Hassan II, qui, après ces « années de plomb », a lui-même décidé de créer le CCDH pour redorer le blason de son régime.
Ayant pour objectif d’inculquer une culture des droits de l’homme dans l’ensemble de la société marocaine, le CCDH a également été chargé de veiller à l’application des recommandations de l’Instance équité et réconciliation (IER), une « commission vérité » mise en place par le roi Mohammad VI en 2003 pour faire la lumière sur les atteintes graves aux droits de l’homme des années 1960-1999.
Si quelque 12 000 personnes victimes de la répression ont été indemnisées par l’État marocain, ses détracteurs reprochent à l’IER de ne pas avoir désigné les responsables de cette répression qui n’ont jamais été poursuivis.
« Il valait mieux obtenir un changement de style de gouvernement que de poursuivre des individus », affirme M. Herzenni. C’est selon lui chose faite : « Le Maroc a évolué de manière considérable, il faut rester vigilant, mais pour l’essentiel on ne peut plus craindre de violations systématiques et massives des droits de l’homme. »
Khadija Ryadi, présidente de la plus ancienne des organisations, l’Association marocaine des droits humains (AMDH), créée en 1979, veut bien admettre qu’il y a eu « des avancées dans le respect des droits de l’homme ». Mais, ajoute-t-elle aussitôt, « un retour en arrière est possible, car il n’y a pas de garantie constitutionnelle ». Elle juge « impérative » une réforme de la Constitution garantissant la séparation des pouvoirs, le roi concentrant « toutes les prérogatives entre ses mains ». « Il n’y a pas d’État de droit au Maroc », affirme Khadija Ryadi. Elle en veut pour preuve « la lutte contre le terrorisme » islamique, qui donne lieu à « un retour de violations graves des droits de l’homme, au recours très net à la torture, aux séquestrations ». « Il y a une impunité totale, affirme Mme Ryadi, car les responsables de la répression des années 70 sont toujours là. »
Pour elle « le baromètre », c’est « l’affaire Ben Barka », du nom de l’opposant marocain Medhi Ben Barka, enlevé en plein cœur de Paris en 1965 et dont on n’a jamais retrouvé le corps. Cinq mandats d’arrêt internationaux visant des Marocains ont été délivrés en 2007 par un juge français, mais, affirme Khadija Ryadi, « l’État marocain, impliqué à fond, bloque, car il n’y a pas de volonté politique d’avancer ».
</center><br/> <br/> source : <a href="http://www.lorient-lejour.com.lb/page.aspx?page=article&amp;id=379209">http://www.lorient-lejour.com.lb/page.aspx?page=article&amp;id=379209</a> <div class="clear center"/>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (10)

Par ZIKILA
posté le 12 juillet à 20:26
Signaler un abus

depuis 1956 nous cherchions un justice et on dire que notre pays se trouve la transparence ,le doit et la justice quand je suis sorti de la prison civile de Rabat après être acquitté du tribunal militaire d'une fausse accusation très grave j'avais 20 ans aujourd'hui j'ai 79 ans et 6 mois , à vos avis ou il est ce droit de l'homme?????? ..........

Par Nouri
posté le 03 novembre à 17:49
Signaler un abus

Un appel ou SOS Bonjour tout le monde : nous les victimes du temps de plomb, survivants des boucheries des jours ambigus ; commises par la première police du premier gouvernement après l’indépendance en 1956. Nous adressons des messages à tous les défendeurs et les observateurs du droit des hommes opprimés et torturés contre les deux administrations le C.C.D.H, leur cadre administratif : Mr Moussadak Abdelhak qui avait confisqué sans aucun droit le manuscrit du journal confidentiel de notre ex organisation secrète des sacrifiants <> créée en 1954 pour combattre les occupants,qui avaient exilé notre père spirituel le Roi Mohamed Ben Youssef et l’indépendance du royaume. Aussi le bureau de l’I.E.R à qui nous avions déposé nos dossiers complets acceptés avec numéro et accusé de réception pour demander l’équité et la réconciliation, malheureusement nos demandes sont mis dans leur corbeille depuis 2004/2005.Tout ce que nous demandons c’est une réconciliation avant de quitté ce monde ; beaucoup de nos camarades étaient décédés durant cette longue attente. Nous sommes des vieillards de plus de 74 ans.Ce n’est pas logique et c’est injuste dans un pays de démocratie ,de transparence et de justice comme le royaume du Maroc de maltraiter des sacrifiants qui ont lutté contre le colonisation et participé pour l’indépendance de leur pays et le retour de l’exil de leur père spirituel le sultan Mohamed ben Youssef .Nous confions notre plainte à tous ceux qui défendent le droit de l’homme .visitez notre site www.monadamat abnaa mohamed elkhamis//// email ://monadamat.abnaamed5@gmail.com::::::::::

Par zeghoudi fatima
posté le 28 septembre à 22:03
Signaler un abus

sos reagissez allez sur le blog djemilayamina.blogspot.com j adresse une lettre ouverte au haut commissaire de onu j avais ouvert un blog djemila-yaminachez skyrock j adressez une lettre ouverte a notre chef d etat celui a etait fermer jusqu ou vons t il pour me faire taire des representant du gouvernement sont impliquer ils mon arracher mon bebe de 2 jours de mon sein mis un implan a mon inssu et jetter de la mater pour proteger un fils de pdg allez egallement sur facebook je joind video et documents le prouvand pourquoi notre chef d etat au courand laise t il faire j ai du me rendre a geneve pour deposer plainte contre la france .svp faite tounez ce blog djemilayamina.blogspot.com mercie pour ces enfants

Par zeghoudi fatima
posté le 28 septembre à 22:02
Signaler un abus

sos reagissez allez sur le blog djemilayamina.blogspot.com j adresse une lettre ouverte au haut commissaire de onu j avais ouvert un blog djemila-yaminachez skyrock j adressez une lettre ouverte a notre chef d etat celui a etait fermer jusqu ou vons t il pour me faire taire des representant du gouvernement sont impliquer ils mon arracher mon bebe de 2 jours de mon sein mis un implan a mon inssu et jetter de la mater pour proteger un fils de pdg allez egallement sur facebook je joind video et documents le prouvand pourquoi notre chef d etat au courand laise t il faire j ai du me rendre a geneve pour deposer plainte contre la france .svp faite tounez ce blog djemilayamina.blogspot.com mercie pour ces enfants

Par Nouri
posté le 08 juillet à 17:01
Signaler un abus

Un appel ::: Bonjour tout le monde : nous les victimes du temps du premier gouvernement après l’indépendance du Maroc, survivants des boucheries des jours ambigus en 1956, nous adressons des messages à tous les défendeurs et les observateurs du droit des hommes opprimés et torturés contre les deux administrations le C.C.D.H qui ont confisqué notre manuscrit du journal de notre organisation fondée en1954 pour combattre les occupants qui ont exilé notre père spirituel Sidi Mohamed ben Youssef en1953 DIEU le loge dans ses vastes paradis,ainsi que le bureau de l’I.E.R qui ont mis nos dossiers complets avec numéro de dépôt et accusé de réception dans leur corbeille depuis 2004/2005.Tout ce que nous demandons c’est une réconciliation avant de quitté ce monde nous dépassons les 74 ans, beaucoup de nos camarades étaient décédés durant cet attente .Ce n’est pas juste dans un pays de démocratie et de justice le royaume du Maroc de maltraiter des sacrifiants qui ont lutté contre le colonialisation et participé pour l’indépendance du royaume .Nous confions notre plainte à tous ceux qui défendent le droit de l’homme .visitez notre site<< www.monadamat abnaa mohamed elkhamis>>.émail ::monadamat.abnaamed5@gmail.com>>>>>>>>>>>

Par Nouri
posté le 30 juin à 19:42
Signaler un abus

Un appel ::: Bonjour tout le monde : nous les victimes du temps du premier gouvernement après l’indépendance du Maroc, survivants des boucheries des jours ambigus en 1956, nous adressons des messages à tous les défendeurs et les observateurs du droit des hommes opprimés et torturés contre les deux administrations le C.C.D.H qui ont confisqué notre manuscrit du journal de notre organisation fondée en1954 pour combattre les occupants qui ont exilé notre père spirituel Sidi Mohamed ben Youssef en1953 DIEU le loge dans ses vastes paradis,ainsi que le bureau de l’I.E.R qui ont mis nos dossiers complets avec numéro de dépôt et accusé de réception dans leur corbeille depuis 2004/2005.Tout ce que nous demandons c’est une réconciliation avant de quitté ce monde nous dépassons les 74 ans, beaucoup de nos camarades étaient décédés durant cet attente .Ce n’est pas juste dans un pays de démocratie et de justice le royaume du Maroc de maltraiter des sacrifiants qui ont lutté contre le colonialisation et participé pour l’indépendance du royaume .Nous confions notre plainte à tous ceux qui défendent le droit de l’homme .visitez notre site<< www.monadamat abnaa mohamed elkhamis>>.émail ::monadamat.abnaamed5@gmail.com>>>>>>>>>>>

Par zikila
posté le 10 juin à 16:45
Signaler un abus

Un appel SOS

Bonjour .Nous lançons un appel à tous ceux qui estiment défendre le droit des jeunes opprimés, torturés et qui n’avaient pas dépassés les 21 ans en 1956 contre le C.C.D.H et l’I.E.R. qui ferment leurs portes sur nous par mépris et racisme Alors qu’aujourd’hui nous dépassons les 74 ans. Les tortures et cette souffrance avaient durées depuis notre jeunesse jusqu’à notre vieillesse. Nous avions passés plus de 30 jours dans des moments atroces, pénibles et inhumains par les bourreaux du commissariat du 7 ème arrondissement au derb baladia à la nouvelle médina. C’était l’ordre donné par le premier gouvernement composé des membres du comité exécutif d’un parti politique unique et autoritaire en 1956. Ils nous avaient accusés pour une bande de criminels très dangereux et armés contre le régime et le trône et dire que nous étions les sacrifiants combattants pour le trône et la liberté du royaume, baptisé et nommé notre organisation les fils d’un père spirituel S.M le sultan du Maroc feu sidi Mohamed ben Youssef Dieu le loge dans ses vastes paradis ; exilé par la colonisation en 1953 .Nous avions donné à notre organi Nous cherchons notre droit tant que nous sommes en vie,,,,,,,,,,,,,,, sation le nom de <>.visitez notre site <>> pour connaître une vrai histoire sur cette génération des cinquantaine au Maroc et sur tout à Casablanca..

Par zikila
posté le 06 mai à 17:15
Signaler un abus

Un appel SOS

Bonjour .Nous lançons un appel à tous ceux qui estiment défendre le droit des jeunes opprimés, torturés et qui n’avaient pas dépassés les 21 ans en 1956 contre le C.C.D.H et l’I.E.R. qui ferment leurs portes sur eux par racisme Alors qu’aujourd’hui ils dépassent les 74 ans. Ces tortures et cette souffrance avaient durées depuis leurs jeunesses jusqu’à leurs veillesses.Ils avaient passés plus de 30 jours dans des moments atroces, pénibles et inhumains par les bourreaux du commissariat du 7 ème arrondissement au derb baladia à la nouvelle médina. C’était l’ordre donné par le premier gouvernement composé des membres d’un parti politique unique et autoritaire en 1956. Ils les avaient accusés pour une bande de criminels très dangereux et armés contre le régime et le trône et dire qu’ils étaient les sacrifiants pour le trône et la liberté du royaume, baptisé et nommé leur organisation les fils d’un père spirituel S.M le sultan du Maroc sidi Mohamed ben Youssef exilé par la colonisation en 1953 .ils avaient donné à leur organisation le nom de <>.voir leur site <>> pour connaître une vrai histoire sur une génération des cinquantaine au Maroc et sur tout à Casablanca

Par zikila
posté le 25 avril à 20:03
Signaler un abus

Une déclaration sérieuse et réelle. Bonjour à toutes et tous et merci de vos amabilités. Nous étions étions des anciens membres d’une ex organisation d’un parti de la résistance marocaine << www.belhoussine.jimdo.com >>

Par zikila
posté le 25 avril à 19:58
Signaler un abus

Bonjour .Nous lançons un appel à tous ceux qui estiment défendre le droit des opprimés, torturés qui non pas dépassés les 21 années en .1956 contre le C.C.D.H et l’I.E.R. Aujourd’hui ils dépassent les 74 ans. Ces tortures et cette souffrance avaient durées depuis leurs jeunesses jusqu’à leurs veillesses.Ils avait passés plus de 20 jours dans des moments atroces, pénibles et inhumains par les bourreaux du commissariat du 7 ème arrondissement au derb baladia à la nouvelle médina. C’était l’ordre donné par le premier gouvernement composé des membres d’un parti politique unique et autoritaire en 1956. Ils les avaient accusés pour une bade de criminels très dangereux et armés contre le régime et le trône et dire qu’ils étaient les sacrifiants pour le trône et la liberté du royaume, fils d’un père spirituel S.M le sultan du Maroc sidi Mohamed ben Youssef exilé par la colonisation en 1953 .ils avaient donné à leur organisation le nom de <>.voir leur site <>>

A propos de l’auteur


Kak94 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte