Magazine

Les Vierges Noires, par V. Nortis

Publié le 17 août 2008 par Toulousejoyce

Les Vierges Noires sont plus nombreuses dans le Massif Central (Auvergne et départements limitrophes), une région volcanique, donc à forte activité tellurique. La terre y est rouge et les roches volcaniques sont noires. La région ruisselle de sources, chaudes, froides, gazeuses, riches en fer et en oligo-éléments. Leurs vertus thérapeutiques étaient connues des Gaulois.

Les Anciens (toutes ethnies confondues) ne choisissaient pas des lieux de culte au hasard, en fait, ils les trouvaient en un point précis. Ces lieux de cultes existent toujours ; nos églises ont été bâties sur l'emplacement de temples ruinés, de pierres levées (dolmens, menhirs), ou de tables de sacrifices. Cela peut paraître choquant, mais il n'est pas rare qu'on célèbre la messe à l'endroit même où eurent lieu des sacrifices humains quelques milliers d'années plus tôt.

Nous avons vu que les Gaulois avaient adopté de nombreuses divinités étrangères et que leurs cultes se sont développés sur nos terres. L'Eglise romaine a eu bien du mal à éliminer ces cultes païens et finalement, elle a dû en intégrer quelques-uns dans ses dogmes. La Vierge, par syncrétisme, s'est substituée naturellement aux déesses Mères païennes, blanches ou noires. Il n'est pas exclu que certains cultes bien enracinés aient survécu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulousejoyce 77 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte