Magazine Insolite

Grégarité.

Publié le 17 août 2008 par Didier Vincent


Comment ces poissons se protègent-ils des prédateurs ? En se regroupant. Mais pas de n'importe quelle façon : en boule afin d'offrir le moins de prise possible.

La stratégie du nombre, flash mob, grégarité, bandes, lobbies est le regroupement instantané en cas de menace. Ou l'éparpillement. Tout dépend des circonstances et du milieu. Du type et du nombre de prédateurs également.

Quand on se sent attaqué, on se rassemble, on offre le moins de surface possible, on compactise. C'est l'état de siège, comportement moyen-ageux, régressif. On se sent en sécurité dans ce cocon. D'où cette masse sphérique insaisissable. L'individu disparaît en tant que tel pour laisser place à une entité redoutable de solidarité.

Le prédateur, habitué à ne poursuivre qu'une seule proie, tel l'aigle un lapin, perd ses repères, n'arrive pas à focaliser, s'énerve, tournicote. Ses moyens s'en trouvent diminués d'autant. De guerre lasse, il abandonne. Le banc de poissons est plus résistant dans le temps que sa capacité d'attaque.

(Image National Geographic Japon)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine