Magazine France

La cause de l'été

Publié le 17 août 2008 par Slovar

Le nouvel album de l'épouse du président Sarkozy s'est écoulé en un mois à 300.000 exemplaires dans le monde. En France, où 165.000 exemplaires ont été vendus, "Comme si de rien n'était" se plaçait en 5e position des ventes d'albums dans la semaine du 3 au 9 août. C'est ce qu'a indiqué mercredi 13 août sa maison de disques Naïve, en se disant "très satisfaite" de ce démarrage.
D'autant que la promotion du disque de la première dame de France n'est pas terminée et devrait se poursuivre en septembre avec la participation de Carla Bruni à trois grandes émissions de télévision en France.
Le troisième album de l'ancienne top-model, qui a bénéficié d'une sortie européenne simultanée, s'est directement classé troisième du top européen et est sorti aux Etats-Unis le 5 août dernier.
En 2002, le premier disque de Carla Bruni, "Quelqu'un m'a dit", avait dépassé le million d'exemplaires. En revanche, le deuxième, "No promises", s'était vendu en 2007 à 110.000 exemplaires en France et 380.000 à l'étranger, soit 490.000 au total, selon une porte-parole de Naïve - Source France Télévision
Dans les émissions de promotion, le service public a souhaité donner un coup de pouce complémentaire : Pour faire la promotion de son nouvel album, nommé Comme si de rien n’était, Carla Bruni sera sur le plateau de Nagui, dans Taratata, au mois de septembre, sur France 2. C’est en tant qu’artiste que Carla Bruni serait l’invitée dans Taratata, l’émission musicale de France 2, présentée par Nagui - Source Télé7 (Merci Patrick de CAROLIS !!!)
Bien qu'un certain nombre de media fassent de gros efforts, on apprend que : "Sitôt le couple Nicolas Sarkozy Carla Bruni formé, des petits malins ont acheté les noms de domaines sarkozy-bruni.net et sarkozy-bruni.fr afin de les revendre en espérant faire une belle plus-value.
Pour l'instant, les acheteurs ne se bousculent pas au portillon... Premier sur le coup, un certain Mr Zamora qui dès le mois de janvier achetait le nom de domaine www.sarkozy-bruni.fr afin de le proposer au plus offrant. Malheureusement pour Mr Zamora, qui a mis son nom de domaine en vente pour la modique somme de 3000 euros, les acheteurs ne semblent pas se bousculer au portillon.

Idem pour le propriétaire du nom de domaine www.sarkozy-bruni.net, un certain marcellus0_1qui, lui, a choisi e-Bay pour se remplir les poches. Mise à prix : 1000 euros selon Le Parisien. Malheureusement, un petit tour sur le fameux site d'enchères vous permettra de constater que les enchères sont terminées, bien qu'il soit indiqué dans la fiche de l'objet qu'il n'y en a eu aucune." Source New de Stars
Peuple ingrat !!!!
Sur le front du pouvoir d'achat (dont personne ne parle en ce moment) : "Sous la menace d'une récession, le gouvernement français affiche sa mobilisation en convoquant une réunion de crise lundi, mais la faiblesse de ses marges de manoeuvre lui interdit d'envisager des mesures significatives de relance pour la rentrée.
De retour de vacances, le Premier ministre François Fillon a convoqué lundi à 15h00 à Matignon les ministres concernés au premier chef : Christine Lagarde (Economie), Eric Woerth (Budget), Luc Chatel (Consommation), Laurent Wauquiez (Emploi), Anne-Marie Idrac (Commerce extérieur) et Hervé Novelli (PME).
L'objectif n'est pas d'arrêter dans l'urgence un plan d'action mais d'analyser les causes de cette dégradation de la conjoncture internationale" et d'"identifier les réponses qui devront y être apportées".
Le produit intérieur brut (PIB) de la France s'est contracté de 0,3% au deuxième trimestre après une croissance de 0,4% au premier, selon les résultats provisoires de l'Insee publiés jeudi, et les perspectives pour le troisième trimestre sont pessimistes, ce qui conforterait le scénario d'une récession (deux trimestres négatifs consécutifs).
"Sur l'année, la croissance pourrait avoir beaucoup de mal à dépasser 1%", estime Mathieu Kaiser, économiste chez BNP Paribas. Le gouvernement maintient une prévision de 1,7-2,0%.
Profitez de cette annonce pour donner votre avis sur le sondage de Slovar. Il n'y a rien à gagner sauf de savoir si vous êtes meilleurs prévisionnistes que Madame Lagarde.
La consommation des ménages est en berne, la production industrielle ne cesse de reculer, le déficit du commerce extérieur a atteint en juin un record de 5,64 milliards d'euros, l'inflation s'établissait à 3,6% en juin, son niveau le plus élevé depuis 1991, le marché de l'immobilier se dégrade. Quant au chômage, au plus bas depuis 1983 avec 7,2% au premier trimestre, il pourrait repartir à la hausse au deuxième trimestre. Les chiffres sont attendus début septembre.
Les économistes n'entrevoient le bout du tunnel qu'en 2010.
Le gouvernement français, sous le regard sourcilleux de Bruxelles, entend ramener le déficit public à 2,5% du PIB en 2008 (2,7% en 2007) puis à 2% en 2009. La Commission européenne estime que le déficit public français atteindra l'an prochain le plafond de 3,0% du PIB, limite prévue par le Pacte de stabilité, et 2,9% cette année.
"En tout état de cause, les hypothèses retenues pour le budget 2009 sont à revoir", juge le député socialiste Didier Migaud, président de la commission des Finances de l'Assemblée, dans le JDD ... / ... Pour 2008, "nous ne devons pas dépenser un euro de plus que ce qui a été voté", prévient le député UMP Gilles Carrez, rapporteur général du budget. Selon le JDD, les dépenses mises en réserve dans le budget 2008 devraient être annulées.
"A la fin de l'année, nous risquons d'enregistrer une baisse de l'impôt sur les sociétés. Il manquerait alors quelques milliards qui creuseraient les déficits. Et ce dont je suis presque certain, c'est que nous ne pourrons pas annuler des dépenses pour compenser le manque à gagner des recettes", observe Gilles Carrez.
Christine Lagarde, qui assure que les conditions d'un rebond sont réunies pour fin 2008-début 2009 avec l'amorce d'une inversion des facteurs négatifs de l'économie mondiale (notamment une décrue de l'inflation), veut croire à la force d'entraînement des réformes en cours d'application.
Et hop ! une couche de Docteur Coué de plus !!! Il est à noter que le titre de l'article du Point que nous citons est : "Sous la menace d'une récession, le gouvernement se mobilise" mauvaise augure ?
Outre les effets de la défiscalisation des heures supplémentaires et de la loi de modernisation de l'économie (LME), elle compte sur la promotion de l'intéressement et de la participation des salariés aux résultats des entreprises, la conditionnalité des allègements de charges aux négociations salariales, le revenu de solidarité active (RSA) et la prime transport travail-domicile" Source Le point
Oui, mais c'est c'est seulement pour septembre .... en attendant, profitez de vos vacances en écoutant ou pas de la musique, enfin, celle qui vous plait. C'est en tout cas notre conseil car en termes de pouvoir d'achat : Conclusion des experts : la France, comme la zone euro, est au bord de la récession. Le moral des ménages est au plus bas, l'emploi salarié dans les entreprises (qui pèse aussi sur le niveau du pouvoir d'achat) a diminué de 0,1 % au deuxième trimestre et aller chercher la croissance « avec les dents » (Nicolas Sarkozy) ressemble de plus en plus au tour de force chimérique. Le gouvernement a bâti son budget sur une hausse du PIB comprise entre 1,7 % et 2 % pour toute l'année 2008. Au risque d'être déçu... Les institutions statistiques internationales (FMI, OCDE) et l'INSEE disent déjà que la croissance sera encore plus faible en 2009 qu'en 2008 - Source La voix Eco
"Comme de rien n'était"
Crédit image
Christian Lariviere

Libellés : economie, france, people, politique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2897 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte