Magazine Football

2è journée de Ligue 1 : On reste groupés !

Publié le 17 août 2008 par Benjphil

0211140130_111838419_1_Après deux journées de championnat 13 équipes comptent 3 points et tout le monde a inscrit au moins un but. Grenoble, seul équipe à avoir remporté ses deux matches, est le surprenant leader de la Ligue 1. 
Avant la reprise on les voyait plus déjà derniers de la classe avec deux défaites au compteur, mais Grenoble continue de surprendre avec une première victoire en Ligue 1 au stade des Alpes, la deuxième en deux matches. Rennes a été surpris par une équipe grenobloise qui s'est procuré les meilleures occasions et s'est même permis de rater un penalty en première période obtenu par Daniel Moreira (l'ancien rennais). Mais Sofiane Feghouli (18 ans) manque de claire voyance. Qu'importe, Nassim Akrour envoie à la 20è minute une mine à la Thorsten Frings ou Steven Gerrard. 1-0 score final, Rennes patine au démarrage avec un seul point en deux matches, Grenoble se déplacera la semaine prochaine chez son dauphin... Lyon.
Supporters soulagés.
PSGLes supporters parisiens ne savent pas encore ce que donnera leur équipe cette saison, mais au moins ils ne revivront pas le calvaire d'attendre jusqu'au mois de janvier pour assister à une victoire au Parc des Princes. Une victoire (1-0) acquise contre une équipe de Bordeaux qui pressait très haut, surtout en première période. Guillaume Hoarau a soulagé d'une autre incertitude Paul Le Guen en inscrivant, seul au milieu de quatre défenseurs au scapulaire, son premier but sous ses nouvelles couleurs sur un service de Sylvain Armand.
Changement de direction au sein du club, Charles Villeneuve a voulu compatir avec le deuil des supporters des Supras Auteuil (après le décès d'un des leurs) en déposant un bouquet de fleurs « obligeant » les ex Boulogne boys à scander le prénom de Julien. Julien Quemener, le supporter Parisien abattu en marge du match de Coupe UEFA PSG-Hapoel tel-Aviv du 23 novembre 2006. Faudrait pas qu'une nouvelle tension entre supporters du même club plombent la saison.

Marseille fait le show.

clavier_om
Contre Auxerre et grâce à un Grichting de gala, les Marseillais ont réédités la même performance offensive au Vélodrome que la semaine dernière à Rennes. Après l'ouverture du score en première période, sur une erreur d'appréciation de Grichting, venue d'un centre de Koné pour une tête de Niang, les marseillais profitaient de la baisse de régime des bourguignons en fin de match. On aurait pu craindre plutôt l'inverse avec le match en milieu de semaine à Bergen, mais le banc phocéen a répondu présent. Grichting, encore lui doublait la mise pour l'OM avec un joli csc. Puis Pedretti perdait un ballon au milieu de terrain permettant à Elliot Grandin de passer par la gauche, repiquer dans la surface et piquer au dessus de Rudy Riou. En fin de match, Zenden plaçait à merveille un coup franc dans la lucarne du premier poteau. 4-0, tout baigne devant avec une animation offensive multicartes et une défense retrouvée. Est-ce que Marseille peut refaire cela contre un adversaire plus consistant ? 

Nancy et Lille patinent.

18è et 19è c'est le classement encore très anecdotique des deux formations qui s'étaient séparés sur un match nul et vierge 0-0 la semaine dernière à Marcel Picot. Autant Nancy a été surpris par une équipe de Nice assez chanceuse face au but (2-1), autant la prestation Lilloise inquiète déjà avec une absence de jeu vers l'avant flagrante lors de la réception du Mans. Les Sarthois s'imposent 3-1 à Villenveuve d'Ascq avec un but 100% recrutement estivale norvégien. Voire plus bas.
Pour revenir vite fait à Nice, c'est Loïc Rémy qui ouvre le score et qui justifie (un peu) les 8 millions d'euros déboursés pour son transfert de Lyon.

God dag messieurs Helstad et Strombad !

drapeau_norvege13
Avec Fredrick Strombad (26 ans) qui lance dans l'intervalle Thorstein Helstad (31 ans) pour l'ouverture du score pour Le Mans à Lille, on a assité à un but 100% recrutement estivale, mais surtout 100% Norvégien. Pour la petite histoire, les deux Norvégiens n'ont jamais joué ensemble hormis en sélection, le premier ayant fait l'intégralité de sa carrière au IK Start Kristiansand tandis que le second s'est baladé entre les deux clubs les plus connus de Norvège vue de France : Rosenberg et Brann Bergen avec un passage à Leeds et trois saisons à l'Austria Vienne. Strombad est milieu de terrain et compte 15 sélections pour 2 buts en sélection A, tandis que Helstad est un attaquant qui a connu 28 fois les honneurs nationaux pour 9 buts.

Et sinon ?

Lyon aurait pu gagner comme perdre à Lorient avec des occasions pour Benzema et Juninho mais en fin de match Le Pen rate l'immanquable. 0-0, on se quitte bons amis.
Saint-Étienne n'a pas raté la première marche de son championnat à domicile en disposant de Sochaux (2-1) qui est la seule équipe à ne pas avoir inscrit de point (défait inaugurale contre Grenoble). Il y a tout de même un super bijou de l'ancien stéphanois Loïc Perrin dont je n'ai pas encore retrouvé de vidéo.

L'homme du week-end : Steve Savidan

savidan_caen
L'ancien valenciennois n'a manqué se retrouvailles (déjà) avec son ancien club. Caen recevait VA et l'on a assisté à une demi-heure de très football à Michel D'Ornano avec un Steeve Savidan de gala. 3è minute, il laisse filer    le centre  de Nicolas Seube qui fusille Nicolas Penneteau. À la 21è, il inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs avec un coup franc puissant qui passe entre les jambes d'un défenseur et de Penneteau. Enfin peu avant la demi-heure, il décale subtilement Juan Eduardo Eluchans pour le troisième but caennais. Auteur d'un bon match à Bordeaux (et de la passe décisive pour Benjamin Nivet), il prend position pour le trophée   honorifique du joueur du mois. Même si très hypocritement, Karim Benzema peut l'avoir en marquant deux buts... 

Le but finish de Canal +

foot_but_finish_1
La FIFA n'autorise pas la vidéo ? Qu'importe la chaîne cryptée l'offre à ses abonnés. Ce système existant depuis quelques années consiste à vérifier par triangulation de caméra si le ballon est effectivement entré dans le but, ou pas en changeant en vert la couleur d'un imaginaire mur rouge. Une nouvelle façon de décrédibiliser l'arbitrage (n'y ayant évidemment pas accès en cours de partie) au cas où il y aurait litige. Ce genre de prise de tête arrive tout de même rarement. Et comme la dernière date du Belgique-Italie au Jeux, on est en droit de mettre un petit billet sur l'inutilité de ce système pour l'intégralité de la saison. Car en plus le système ne sera implanté que pour les grands matches du dimanche soir, autant dire qu'on est pas près de savoir la vérité sur un Lorient – Le Havre.

Le revanchard du jour :
Loïc Rémy, le transfuge lyonnais a ouvert le score contre Nancy avec sa nouvelle équipe de Nice. Dans ces lignes, on a suffisamment critiqué l'opération de l'OGCN (8 millions d'euros) pour reconnaître quand on se plante partiellement. Bon, un but ça ne suffit pas, mais encore une petite dizaine et ça deviendra vaguement rentable.

Le raté du jour :
Ulrich Le Pen qui aurait pu donner la victoire à ses copains lorientais en toute fin de match contre Lyon (0-0).



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjphil 176 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines