Magazine Culture

Swingtown [1x 11]

Publié le 17 août 2008 par Lulla

18 août 2008

Swingtown [1x 11]

swingbanld3blueGet Down Tonight

Audience : 3 46o ooo.

                                                            

dnesblog2starslc1B


vlcsnap_44645

Je ne serais pas tendre avec cet épisode ! Au-delà du fait qu`il m`a pas mal ennuyé, son gros problème c`est qu`il est là pour rallonger la sauce. Une sauce qui commence sérieusement à tourner. Ca fait un moment déjà que Susan et Roger se tournent autour. Alors que Roger était sur le point d`avouer ses sentiments, comme le lui a conseillé sa psy, paf : Janet débarque ! La conversation tourne court et il faut alors attendre la fin de l`épisode pour qu`ils s`embrassent ! Recette classique qu`il faut à tout prix éviter, surtout quand on n`a pas tellement d`idées d`amuse-bouches pour combler le temps. L`énième tentavive de Bruce et Susan pour se retrouver était ennuyeuse à souhait. Doucement mais sûrement, Susan devient un personnage antipathique. Elle agace à ne pas savoir ce qu`elle veut, à faire un peu n`importe quoi en allant là où le vent la porte. La partie de jambe en l`air avec les Decker était sans saveur puisque déjà vue deux fois (si je ne m`abuse) par le passé. Le coup des corps qui se mélangent dans la piscine, on commence à le connaître par coeur. Dès le prochain épisode, en principe, les choses devraient redevenir plus intéressantes. Roger et Susan vont-ils coucher ensemble ?

Janet commence à prendre son indépendance en travaillant en tant que secrétaire pour un journal local. Son patron a pris pour habitude de taper sur les fesses de ses employées. Elle ne se gène pour lui faire remarquer que c`est totalement déplacé et qu`il ferait mieux d`arrêter ça tout de suite ! Du Janet tout craché, toujours plaisant à suivre. A coté de ça, elle est toujours aussi soumise à la maison en répétant que son bonheur à elle consistait à voir son mari heureux. Son plaisir personnel ? Elle ne s`en soucie pas. Elle manque d`ambition mais cela va changer avec ce travail ! Tom, quant à lui, envisage de se reconvertir. Finir le pilotage, il aimerait se tourner vers le monde de la nuit en co-gérant une boîte. Effectivement, ça collerait tout à fait à son train de vie. On apprend au passage que Trina a beaucoup d`argent dans son compte en banque. Est-ce que ça a un quelquonque intérêt ? Pour le moment, non. A voir par la suite. A part ça, Tom et Trina passent toujours leur temps à se tripoter. Lassant. On notera que les scènes dansées façon "The New Yorker" étaient très réussies. Les acteurs semblaient bien s`amuser. Plaisir communicatif. 

Le Doug de Laurie est un personnage finalement très intéressant. Son expérience et sa perspicacité permettent de faire mûrir Laurie, elle qui est déjà à la base plutôt mûre pour son âge. La petite leçon de conduite charnelle était mignonne et la discussion post-coïtale sur les relations père-fille très intéressant. Jolie scène également quand Bruce dit à sa fille qu`il est fier d`elle. Les pères ont souvent tendance à ne pas s`étaler sur le sujet, c`est vrai. Il suffirait parfois de dire les choses tout simplement, de se parler, pour tout arranger et effacer les rancoeurs. Bruce marque là un point. Et il en a bien besoin parce que sa côte est actuellement au plus bas. Ses petites réflexions sur les hommes qui dansaient ensemble dans la boîte libertine façon Studio 54 ont fini de m`achever. Pour finir, comment ne pas évoquer la storyline à nouveau sans grand intérêt des ados ? Les swingers en herbe se lancent dans une petite partie de strip poker qui finira mal pour Rick. Grand perdant de la soirée, quand une cousine de Samantha, très chaude pour son âge, l`emmène dans un coin tranquille pour lui montrer ce que c`est qu`une fille, Rick se barre en courant. Samantha et B.J. en profitent pour s`embrasser. C`est toujours mignon et simple tout ça mais quand le reste de l`épisode n`est pas très bon, ça ne suffit pas pour rattraper le tout !

vlcsnap_55829


// Bilan // Un faux pas, ça arrive. On ne va pas en faire un drame. Oui, cet épisode est en dessous des autres. Ennuyant et inutile. Vivement le prochain, et puis c`est tout !

Posté par LullabyBoy à 01:30 - Swingtown - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog