Magazine Environnement

Les nouveaux agriculteurs...

Publié le 18 août 2008 par Greg Catel

Agriculture Voila, c'est reparti, c'est ma rentrée. J'ai préparé mon nouveau cartable, et je suis déjà sur le chemin du bureau... Depuis l'année de ma première maternelle, je crois, la fin des "grandes vacances" me laisse un goût de trop peu... rien ne change !

La semaine dernière, j'en ai profité pour passer quelques jours chez mes parents, dans le Nord. Je vais vous épargner le plan "Bienvenue chez les Ch'ti", qui, apparemment, commence même à lasser les autochtones du pays plat qui est le mien.

Non, en fait, je voulais vous parler agriculture. Lorsque j'étais un peu plus jeune, il y a une bonne vingtaine d'année, quand même, il y avait dans mon village natal et dans les environs, des dizaines de fermes. Cela fait partie de ma jeunesse puisque j'y ai passé du temps, à nourrir lapins, vaches, et poules. A aider à rentrer la paille après la moisson et à récolter les endives...

Les nouveaux agriculteurs

Aujourd'hui, il ne reste plus que quelques agriculteurs et pour subsister, ils ont du se reconvertir et réinventer leur métier. Pour certains, ils ont transformé une partie de leur ferme en gîte ou en appartements. D'autres ont monté une activité de ferme-équestre. Beaucoup, tout en gardant une petite activité agricole traditionnelle (élevage, blé, maïs...), sont maintenant producteurs de légumes.

Du coup, en proposant aux habitants du coin, des légumes et des fruits de saison, frais, cultivés de manière raisonnée, remplis de vitamines et pas de pesticides, ces "ex-agriculteurs" ont non seulement su se reconvertir dans leur activité, mais posent la question d'une nouvelle organisation du circuit de distribution alimentaire.

Si le concept "du producteur au consommateur" permet de consommer des aliments plus frais et de meilleure qualité, il permet aussi de diminuer les intermédiaires, donc, les marges, donc, les prix... et c'est sûrement là que se joue aussi l'avenir de notre consommation alimentaire et de l'accès à tous de produits sains et frais...

Reste que tout cela se passe à la campagne. Livraisons en ville ? Marchés agricoles réservés aux producteurs ? Je suis certain que de plus en plus de ces "nouveaux" agriculteurs auront bien l'idée de créer de nouveaux circuits de distribution et d'offrir aux citadins les avantages d'une alimentation plus saine, au juste prix !

Enfin, ça n'est que mon avis... bonne rentrée ;o)

GC.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte