Magazine

Le patois s'apprend à l'université populaire

Publié le 18 août 2008 par Danielle
LU DANS LE NOUVELLISTE: Pour bien parler les langues étrangères, il est utile de savoir parler patois! "Savoir parler le franco-provençal signifie aussi connaître une façon de s'exprimer autre que le français. Cela nous prépare mieux pour l'étude des langues étrangères. Les gens de l'Ancien Lens n’ont pas de peine à prononcer le h aspiré comme en allemand «Haus». Autres exemples: hât (haut), bahôn (bâton), pahôra (pâture), ahôoutâ (écouter). Ou encore: le ch d’èchièin (raison) qui est le ich allemand. Le w anglais dans ouéc (aujourd'hui), ouêcâ (pleurer) – why? winter. Également le gl italien identique au ll espagnol dans famelieu (famille)." C'est le spécialiste du patois de notre région André Lagger qui l'affirme aujourd'hui dans Le Nouvelliste. Depuis 2003, André Lagger enseigne le patois à l'Université populaire de Crans-Montana. "Ces cours se déroulent à raison de deux fois cinquante minutes, durant sept  semaines. Chaque année, une dizaine d’élèves, tous âgés de plus de 60 ans et provenant des diverses communes environnantes, les fréquentent." Notez au passage que le programme complet des cours dispensés à l'Unipop de Crans-Montana sera en ligne le 24 août, ici.
Vous parlez un peu patois, vous?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Danielle 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog