Magazine Environnement

La pollution et le changement climatique entraînent le développement des zones marines mortes

Publié le 18 août 2008 par Aurélia Denoual

Ce phénomène, dit d’eutrophisation est provoqué à la fois par la pollution industrielle et le développement dans les eaux de ruissellement des phosphates et des nitrates issus des engrais et peur expliquer, entre autres, les problèmes à répétition constatés depuis quelque temps sur les parcs à huîtres en France.


Repéré pour la première fois sur la côté adriatique dans les années 50, il prend de l’ampleur et on compte désormais 400 zones côtières dans le monde, représentant 245 000 km2, où la vie marine est asphyxiée soit définitivement, soit temporairement, notamment en été, quand l’eau est plus chaude, plus particulièrement dans le nord du Golfe du Mexique, mais aussi dans les eaux scandinaves, ce qui montre qu’aucune région n’en est épargnée.


Cette situation n’est pas irréversible, tout au moins en ce qui concerne les rejets d’engrais, comme le montre l’amélioration de la teneur en oxygène de l’eau en mer Noire, redevenue normale dès 1995 , six ans après l’arrêt de la subvention des engrais par la Russie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte