Magazine Politique

Comment Vassili Arkhipov sauva le monde en 1962

Publié le 18 août 2008 par Cetaitdemainorg
Dans sa chronique dominicale Paris-Province, (Sud Ouest) Jean-Claude Guillebaud revient sur la crise de la baie des Cochons en 1962. Le monde, nous le savons, frisa la catastrophe nucléaire. La récente ouverture des archives soviétiques nous montre que le péril fut évité par l'extraordinaire courage d'un seul homme. En 1962, l'URSS possédait des missiles sur l'île de Cuba et plusieurs de ses sous-marins nucléaires guettaient au large des côtes américaines. L'un d'eux fut attaqué par les Américains et le commandant, avec l'accord du commissaire politique à bord, décida une riposte nucléaire. Mais il fallait, c'était la procédure, l'aval du second, Vassili Arkhipov. Contre toute attente, il refusa catégoriquement et réussit à calmer les esprits échauffés par la pression guerrière. La planète fut ainsi sauvée d'un déluge de feu et de cendres. Un homme, un seul, contre tous, a su dire non à la folie humaine. Il est mort quelques années plus tard dans la plus totale indifférence. A l'heure où Monsieur Poutine rêve d'en découdre avec l'occident, il serait bien avisé de se souvenir de Vassili Arkhipov, ce juste parmi les justes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines