Magazine France

François Fillon face à une rentrée sous le signe du pessimisme

Publié le 18 août 2008 par Exprimeo

http://farm4.static.flickr.com/3088/2296452847_c8ac6bf294.jpg?v=0

Crédit photo : World economic forum/FlickR

Le Premier Ministre peut toujours faire des moulinets pour éloigner la référence à une crise économique. Elle est déjà imprégnée dans les esprits. Les deux dernières enquêtes Ifop (les Français et l'inflation, les cadres et leur condition) montrent que la crise a déjà gagné les ... esprits. L'inflation est perçue comme durablement installée. La conjoncture inquiète. Les chiffres à l'international dressent un contexte alarmant. La crise est donc là pour l'opinion publique. Il est à craindre que l'état de l'endettement ne saute aux yeux montrant ainsi que la marge de manoeuvre est totalement inexistante. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Laurent Fabius vient de suggérer la mise en oeuvre d'un plan de relance ; façon d'ouvrir une surenchère impossible à livrer pour le Gouvernement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par AMEN
posté le 05 janvier à 22:26
Signaler un abus

La crise la crise , de l'enfumage.C'est le déclin qui s'amorce.L'EUROPE ne résistera pas longtemps aux assauts de la finance mondiale; le coup de grace sera porté par l'entente CHINE-USA.La FRANCE a peur de ce qu'elle est devenue, ravagée par l'immigration, la drogue, l'insécurité, la précarité, le chômage.La seule revendication défendable, c'est que l'on est devenu le trou à merde de la planète.

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte