Magazine France

Jack Lang attaque Darcos, avec l'école abandonnée !!!

Publié le 18 août 2008 par Olive
Jack Lang, se réveillerait il, où essaie t il de se racheter par rapport à son vote sur la constitution, où vise t il aussi la place à la tête du PS ?
Toujours est il, qu'il va sortir un livre où il attaque le professeur Darcos et sur ces réformes sur l'éducation, Jack en colére !!!

UrPix.fr

Quinze jours avant la rentrée, Xavier Darcos est déjà habillé pour l'hiver. Un costume de plomb signé Jack Lang. Le pamphlet de l'ancien ministre socialiste de l'Éducation contre l'actuel titulaire du poste semble avoir été écrit à la batte de base-ball : « Tromperies », « clientélisme », « saignées dans l'école de la République », « amateurisme ». La dernière accusation sera sans doute la pire aux oreilles du professeur Darcos, salué comme un fin connaisseur des questions scolaires lors de son arrivée à la tête de la grande maison, au printemps 2007.

Telle n'est plus l'opinion du professeur Lang, dont la férocité retrouvée contraste avec la bienveillance dont il faisait preuve au début de l'ère Sarkozy. Entre-temps, la « purge » des suppressions de postes s'est accélérée. La réforme du primaire est passée. Elle s'applique dès septembre. Les écoliers auront deux heures de classe en moins. « Travailler moins pour apprendre plus », grince l'ancien ministre.

Darcos a supprimé le samedi matin pour plaire aux parents, se désole Lang. Il ne digère pas - et le mot est faible ! - que l'actuel ministre ait mis au panier sa grande réforme des programmes du primaire, mise en route en 2002. Le texte darcossien est plus court, plus simple (simpliste ?), moins directif. « Bâclé », juge Lang, qui vole aux secours d'enseignants supposément désorientés par des programmes « ultralibéraux » ne leur dictant pas la manière de travailler...

Le député socialiste est plus percutant quand il démonte méthodiquement le soi-disant « recentrage sur les fondamentaux » (français, maths, instruction morale, par coeur). À quoi « sert d'ânonner bêtement Marignan 1515 ? », s'interroge-t-il, en soulignant que les mauvais résultats des collégiens français aux tests internationaux (Pisa) tiennent justement « dans leur manque d'imagination et de créativité ». La réforme Darcos, censée améliorer nos résultats au Pisa, encourage ce travers. « Absurde. » En lisant, on l'entend presque chuinter le mot. Jack le battant est de retour.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olive 331 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte