Magazine

"Les Urbanités" de la RSR parlent de Crans-Montana

Publié le 18 août 2008 par Danielle
Avec l'accélération de la mobilité, les grandes stations touristiques deviennent les nouveaux "beaux quartiers" du monde. Crans-Montana n'échappe pas à cette mondialisation de l'espace urbain, mais avec des exigences en matière d'architecture, ce qui a intéressé ce matin la RSR qui en a parlé dans Les Urbanités, un chapitre du Journal du matin. Au micro: d'abord Thierry Bruttin, architecte de la ville de Sierre, puis Dominique Fumeaux, directeur de Crans-Montana Tourisme.


Thierry Bruttin constate en préambule que les stations formatent aujourd'hui leur offre pour répondre aux attentes des riches clients: cela est visible dans les nouveaux chalets qui sont proposés à cette clientèle, une architecture qualifiée par Thierry Bruttin de nostalgique, voire bucolique, avec des dessins rupestres. Il y voit un effet de mode pour un produit de caricature que l’on trouve à Zermatt, Verbier, Crans-Montana et ailleurs dans les Alpes. Dans ce contexte, notre station se penche sur son urbanisme. L'Association des communes de Crans-Montana y réfléchit comme le ferait une ville.

Un centre qui ait un sens

La RSR donne la parole au directeur de Crans-Montana Tourisme qui présente les réflexions de développement menées actuellement dans la station (voir à ce propos aussi l'article sur le Jardin urbain dans Sixième Dimension du 6 août, en page 7). Dominique Fumeaux rappelle que l’objectif aujourd’hui à Crans-Montana est de construire un centre qui ait un sens. Il rappelle qu’il y a beaucoup de choses à faire dans notre station, notamment pour l’amélioration de la mobilité, pour diminuer la circulation. Pour que les gens s'approprient vraiment cet espace. «C’est essentiel d’avoir une lieu de vie agréable», souligne Dominique Fumeaux qui rappelle, d'autre part, que Crans-Montana travaille à obtenir le label Cité de l’Energie. On vante souvent à nos hôtes cet air pur qu'ils peuvent venir respirer en Valais et à Crans-Montana tout particulièrement. La réalité doit coller aux promesses des prospectus. Et aux attentes des clients. Crans-Montana veut-elle devenir une ville verte à la montagne, demande la journaliste? «Il y a une réelle volonté d’arriver à une circulation qui soit agréable, fluide et limitée, à un air qui soit le plus pur possible, à une utilisation des ressources la plus judicieuse possible, d’éviter le gaspillage (je pense notamment à la problématique de l’eau qui est extrêmement importante dans une station de montagne). Il s’agit aussi d’arriver à ce que les constructions ne soit pas (pas trop) dommageable à l’environnement. Tout cela est essentiel, en tous cas va la devenir de plus en plus, puisque toujours plus de touristes sont attentifs à ce genres de choses.»

Vous pouvez écouter ce reportage sur le site de la RSR, en passant par ici.





Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Danielle 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog