Magazine Autres sports

Sophie et Echecspassion-Tour présentent Aldo Haïk

Publié le 19 août 2008 par Thierry

une carrière de joueur d'échecs, trois livres et un travail de journaliste au Figaro depuis 1976, un titre de MI en 1977 (le 2ème en France à l'époque), voilà un petit résumé de ce qu'est
Aldo Haïk.
Nous sommes heureux de vous le faire découvrir ou redécouvrir pour certains !

Aldo Haïk

Sophie et Echecspassion-Tour présentent Aldo Haïk


 1. Bonjour, Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d'Echecspasssion-Tour ?

 En résumant, une carrière de joueur d'échecs, trois livres et un travail de journaliste au Figaro depuis 1976 lorsque j'ai repris la chronique alors hebdomadaire de Camil Sénéca. Depuis plus de 10 ans cette chronique est devenue quotidienne (sauf le lundi !).

Je vous laisse le soin de donner plus de détails
Wikipédia


 
2. Comment vous est venue l’ envie de jouer aux échecs ?

On jouait beaucoup dans ma famille, à tous les jeux d'ailleurs. J'ai tout de suite pris énormément de plaisir aux parties de tournoi en raison de la concentration intense que cela exigeait sur une période qui dure plusieurs heures.Pendant toute la durée de la partie, on se trouve dans un état de transe qu'on ne retrouve dans aucune autre activité.C'est un jeu universel qui convient à toutes les personnalités et tous les caractères : scientifiques, littéraires, peintres, musiciens, etc.
Il n'y a pas de stéréotype du bon joueur.


 3. Vos meilleurs et pires moments echiquéens ?

Bien sûr, chaque partie gagnée ou chaque tournoi gagné font partie des meilleurs moments en tant que résultats sportifs.
Mais il y a aussi le plaisir des réalisations artistiques sur l'échiquier, qu'il s'agisse de combinaisons brillantes ou de finales subtiles
.
Je dois quand même reconnaître que j'ai un faible pour les résultats arrachés à la force du poignet, genre une finale exécrable sauvée (ou même gagnée) ou tout autre retournement de situation.
Mes pires moments sont évidemment les parties gâchées par une gaffe. Je me souviens au moins de 2 cas de positions gagnantes dans lesquelles je me laisse placer mat en 1 coup !


Sophie et Echecspassion-Tour présentent Aldo Haïk
En coupe de France 2008  Europe-Echecs

 
4. Aldo Haïk c' est aussi un palmarès , pouvez-vous nous en dire plus ?

J'ai toujours estimé que ce qu'il y a de plus beau c'est gagner un tournoi. Reconstituer mon palmarès, ce serait retrouver les tournois que j'ai pu gagner (ou alors les places sur le podium en guise de consolation).


5. Après une longue disette en France et grâce à votre titre de MI en 1977 les échecs on pris une autre direction en France ?

Dans les années 60-70, les joueurs français se complaisaient (souvent !) dans la médiocrité, et il était admis que les "étrangers" devaient nous massacrer. Surtout s'ils avaient des noms à consonance slave. Et l'on s'en amusait, comme il est très français de se vanter d'être le cancre ou nul en maths. Lorsque j'ai participé à l'Olympiade de Skopje en 1972, je me suis rendu compte que les "étrangers" nous voyaient aussi de cette manière. Une expression courante à l'époque : "demain on a jour de repos, on joue contre la France".
J'ai alors été déterminé à tout faire pour changer cette mentalité et si je revendique (modestement !) une contribution aux échecs français, c'est bien celle-ci. 
Lorsque j'ai vu par la suite des grands-maîtres étrangers proposer la nulle à des Français ou se faire battre par eux, je me disais qu'une page était tournée.


 6. A votre avis, quelles sont les différences entre les échecs de votre époque à maintenant ?

La différence la plus marquante, c'est l'information. On a dû mal à imaginer la difficulté qu'il y avait à trouver ne serait-ce qu'un livre d'échecs. Pour l'actualité, nous avions Europe-Echecs et les quelques chroniques des journaux.

Puis est arrivé l'"Informateur". Même si c'était avec quelques mois de retard, on était enfin au courant de toutes les parties importantes. Bien entendu, tout cela a complètement changé avec les ordinateurs et Internet.
L'autre changement peut-être plus profond est l'importance prise par le classement Elo.Il est devenu une indexation des rémunérations des professionnels. Ainsi que la motivation essentielle de tous les joueurs.


7. Quels sont les grands champions qui vous on marqué ?

Par leur style Nimzowitsch, Larsen et Pétrossian
Pour leur puissance de calcul Karpov et Kasparov
Pour son intelligence et sa lucidité Spassky
Pour sa volonté de vaincre Fischer.
Un enorme merci à Aldo pour sa gentillesse et sympathie!
G.Th
 

7526436
 

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines