Magazine Cuisine

Les DAB dégustent des Chardonnays septentrionaux (1)

Par Daniel Sériot

C’est la rentrée, aussi pour les DAB, qui ont établi, lors de la dernière réunion en Juin 2007, leur programme pour cette année 2007-2008

Cette première réunion est consacrée au Chardonnays septentrionaux, les vins sont dégustés à l’aveugle, conservés en glacière, et ouverts une bonne heure avant leur dégustation. Chaque convive a apporté une bouteille qu’il a servi, cachée aux autres participants, donc une seule personne connaît le vin dégusté à chaque service.

Vin N° 1  Domaine Anne Clair  Santenay «sous la roche «   2004

La robe, de couleur jaune d’or clair, est brillante, le nez assez fin évoque la poire, et le citron, dès l’entrée en bouche le vin est vif, le milieu de bouche, un peu plus gras est assez vertébré, avec du goût, la finale, assez parfumée, donne des sensations contrastées, légèrement molle, dans son ensemble, et d’une vivacité un peu tranchante en ultime sensation, un équilibre qui laisse un peu à désirer. Noté un petit 15

Vin N ° 2  William Fèvre  Chablis « les Vaillons » 2005

Belle robe , brillante de couleur jaune clair, le nez est frais et assez intense, avec des parfums de fruits blancs et des notes grillés, l’attaque est nette, avec une acidité assez vive, les fruits sont frais, mais manque un peu d’intensité aromatiques ( maturité?), dans un milieu de bouche, un peu plus charnu, la finale est assez svelte, l’acidité se fait plus vive ( un peu trop ), le vin finit sur des notes citronnées un peu amères, pour ma part un manque de maturité et d’équilibre, noté 14,5

Vin N° 3  Jean Marc Pillot  Chassagne Montrachet  « Morgeot « 2001

La robe jaune dorée soutenue, est assez dense, le nez opulent est dominé par des arômes de caramel et de vanille, avec très en retrait quelques fruits (ananas et pêches), la bouche présente, dès l’entrée, un caractère légèrement oxydatif, les saveurs issues du bois dominent outrageusement une matière qui paraissait, riche, et pleine, la finale est déséquilibrée par le conflit entre l’acidité et l’élevage. Très peu d’espoir que cet élevage se fonde. Un élevage trop ambitieux ou un problème de barriques.  Non noté


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines