Magazine Cuisine

Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent)

Par Vibi

Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent)
Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent) Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent)
Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent) Quatorzième participation aux Daring Bakers - Pâte feuilletée (vols au vent)
Recette suggérée par Steph de A Whisk and A Spoon
dans le cadre de ma quatorzième participation aux défis Daring Bakers

En 2007, la production record d’énergie éolienne de l’Espagne comptait pour 27% de la totalité de sa consommation pour un jour donné. Ce résultat paraissait grandiose, mais il semble que seulement un an après, les turbines espagnoles ont réussi à satisfaire à 40,8% de sa demande nationale à nouveau, pour un jour donné. Le record s’établie à 9,862 mégawatts, alors qu’un précédent record s’était déjà élevé à 10,032 mégawatts, totalisant 28% de la consommation un jour où la demande étaient bien plus forte. Donc, ce nouveau record de 40,8% en est un relatif, puisque le précédent reste la meilleure production d’énergie éolienne à ce jour. L’Espagne, avec l’Allemagne et le Danemark, compte parmi les trois plus grands producteurs d’énergie éolienne de l’Europe; elle vise à tripler sa production de ressources renouvelables d’ici 2020. Pour le moment, l’énergie éolienne produite en Espagne, augmente de 30% annuellement. Avec la peur du changement climatique, malgré que les lois sur les émissions polluantes et le prix faramineux de l’essence, l’industrie de l’énergie éolienne est en plein essor. L’éolien représente une énergie cinétique qui convertit la puissance du vent en courant électrique via des turbines; elle est une alternative propre aux combustibles pétroliers, privilégiée par les environnementalistes. Présentement, d’immense parcs éoliens sont bâtis un peu partout à travers le monde, pour rencontrer diverses exigences énergétiques, mais les particuliers commencent eux aussi, à reconnaître les avantages de l’énergie éolienne résidentielle. L’installation de telles turbines est très simple et ne requiert pas que le système électrique d’une résidence soit changée, par même dans les vieilles demeures. Mais si l’installation est coûteuse, elle permet par contre d’économiser entre 50% et 90% de la facture électrique, faisant de cette alternative un bon investissement à long terme. La fiabilité et la longévité des turbines éoliennes comptent parmi les autres avantages de ce type d’énergie; elles ne requièrent que très peu d’entretien et s’activent automatiquement. Depuis quelques années, des milliers de gens investissent dans des turbines domestiques, espérant s’approprier une forme d’énergie durable, propre et peu coûteuse à long terme. De partout, on canalise, on dompte cette force de la nature, pour une vie durable.
  • 2½ t. farine tout usage
  • 1¼ t. farine à gateau
  • 1 c. à table sel
  • 1¼ eau glacée
  • 1lb beurre doux froid
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 c. à table eau froide
Dans une grande jatte, bien mélanger les farines et le sel.
Ajouter l’eau glacée d’un coup et l’incorporer à l’aide d’une cuillère de bois, jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte uniforme.
Pétrir légèrement la pâte afin d’obtenir une consistance lisse et rebondie.
Couvrir la pâte et la mettre au frigo une quinzaine de minute avant de commencer le roulage.
Pendant ce temps, couper le beurre en 4 carrés de 1’’ d’épaisseur.
Rouler la pâte sur une surface propre et bien enfarinée, jusqu’à l’obtention d’un carré d’environ 10’’ de côté.
Déposer les carrés de beurre côtes à côtes au centre de la pâte, de façon à ce qu’ils forment un losange sur le carré de pâte et que quatre coins triangulaires dépassent au bout de chaque côté du losange de beurre.
Refermer les coins de pâte sur le beurre en les ramenant vers le centre et en veillant à ce que le beurre soit bien enfermé dans la pâte (la figure ressemblera à une enveloppe).
Pour obtenir une belle pâte feuilletée, il est important que le beurre reste toujours froid et donc, à tout moment il est préférable de remettre le tout au frigo pendant une trentaine de minutes à la fois, avant de continuer le roulage.
Si la pâte est toujours fraîche et le beurre froid, veiller à ce que le plan de travail et le rouleau soient bien farinés et commencer à rouler sur la verticale seulement, afin d’obtenir un long rectangle d’environ 24’’ de haut (le beurre doit resté enveloppé par la pâte et ne pas traverser, si le beurre sort de la pâte, veiller à réparer la fissure avant de continuer).
Rouler quelques coups sur l’horizontale avant de plier la pâte en trois, telle une lettre d’affaire.
Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et mettre au frigo 30 minutes.
Lorsque bien refroidie, poser la pâte sur le plan de travail enfariné de façon à ce que la pliure se trouve à la verticale, sur le côté gauche, exactement comme un livre que l’on s’apprêterait à ouvrir.
Rouler à nouveau sur la verticale seulement jusqu’à l’obtention d’un rectangle d’environ 24’’ de haut, puis quelques coups sur l’horizontale, avant de plier à nouveau en trois, telle une lettre d’affaire.
Si la pâte est restée assez froide, il est possible de refaire un tour, répéter alors les deux dernières étapes avant de remballer pour mettre au frigo 30 minutes.
Une fois terminée, la pâte aura dû être pliée en trois, six fois et réfrigérée au moins 4H avant d’être utilisée.
Pour des vols au vent
lorsque prête à l’emploi, abaisser la pâte à environ 4mm d’épaisseur et y découper autant de cercles à l’emporte-pièce, que possible.
Découper un cercle plus petit dans la moitié des cercles obtenus.
Poser les cercles entiers sur une plaque de cuisson préalablement tapissée de papier parchemin ou d’un Silpat et à l’aide des doigts ou d’un pinceau de cuisine, en mouiller légèrement les pourtours d’un peu d’eau.
Poser les cercles « vides » par-dessus les cercles entiers et les badigeonner d’un jaune battu avec 1 cuillérée à table d’eau froide en prenant soin de ne pas badigeonner les côtés (le jaune d’œuf empêcherait le vol-au-vent de gonfler).
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 400° pour les premières 10 à 15 minutes (jusqu’à légèrement dorés), puis à 350° pour les 15 à 20 dernières minutes.
*Pour garder le croustillant des vols-au-vent, les garder dans une boîte métallique.
**Au besoin, les repasser au four à 300° pendant 3 à 4 minutes avant de garnir, pour leurs redonner un peu de croustillant.
The September 2009 Daring Bakers' challenge was hosted by Steph of A Whisk and a Spoon. She chose the French treat, Vols-au-Vent based on the Puff Pastry recipe by Michel Richard from the cookbook Baking With Julia by Dorie Greenspan.

IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines