Magazine Cuisine

Rhône 2007... à vos cartons!

Par Altervino
Rhône 2007... à vos cartons!En cette soirée d'hiver sous la pluie et les basses pressions atmosphériques, je m'apprête à toucher du nez et de la langue le millésime 2007 en Rhône Sud et Nord.
Les 11 convives sont réunis autour de la table de Jean_Luc Lanoix de Vins & Terroirs à Haguenau. Le rideau s'ouvre sur une série de 9 rouges et un blanc que nous dégusterons à l'aveugle. La plupart des rouges ont été carafés pendant 4-5 heures. vos cartons, prêts, emballez!
  1. Coteaux du Tricastin 2007 Cuvée La Truffière - Domaine de Grangeneuve (13.90€)
    Le 1er vin est toujours un peu difficile lors d'une dégustation, mais celui ci se présente aujourd'hui tout particulièrement sous un jour austère. Ce 100% à 12.5% d'alcool pointe bizarrement son alcool au nez qui est globalement peu expressif et la bouche est toute chamboulée avec une acidité mise en avant, une amertume finale dominante. Des petits fruits noirs (mûres) pointent timidement le bout de leur queue! Bref, à garder et à regoûter par une journée d'hiver ensoleillée dans 2 à 3 ans. Moyen+
  2. Côtes du Rhône 2007 - Coudoulet de Beaucastel (15€)
    30% Grenache; 30% Mourvèdre; 20% Syrah; 20% Cinsault
    ça y est, on entre dans le vif du sujet! Nez envoûtant c('est parti pour une longue série sur ce registre!) avec des notes fines animales et fumées enrobées d'un soupçon de poivre. L'attaque en bouche se fait sur la sucrosité du grenache, mais la complexité est là: épices, pruneaux, chocolat noir. Les tanins sont présents (30% Mourvèdre) mais enrobés. La finale fait pointer un cachou l'alcool mais l'ensemble est convaincant. A garder 5-8 ans. Bien
  3. Vacqueyras 2007 "Les 2 Monardières" - Domaine des Monardières (13.90€)
    70% Grenache; 30% Syrah
    Les vignes de Grenache de 40 ans s'expriment olfactivement tout en finesse avec un nez qui "pinote" à souhait, un nez profond qui invite à la méditation. La bouche est en contraste avec le nez. Pas moyen de se tromper, nous ne sommes plus en Côte de Nuits ici! La Syrah amène sa touche de poivre, l'alcool offre un crescendo en bouche laissant celle ci sèche en finale. A garder 3 ans. Moyen+
  4. Vacqueyras 2007 "Vieilles Vignes" - Domaine des Monardières (19.50€)
    60% Grenache; 20% Syrah; 20% Mourvèdre
    ZE coup de coeur / découverte de la soirée! Les vieilles vignes de Grenache (60 ans) ouvrent le bal avec des notes animales "nobles" qui s'affinent encore et encore à l'aération. Le nez est complexe et invite à s'y attarder longtemps. La bouche offre une maîtrise totale de ces composantes avec une fraîcheur exceptionnelle. Je craque sous le toucher des tanins fins du Mourvèdre enrobés dans les vieux Grenaches. aucune fausse note. Respect. Un vin qui se goûte déjà si bien aujourd'hui qu'il va être dur de le garder en cave. Très Bien
  5. Gigondas 2007 "Terrasse du Diable" - Domaine des Pallières
    90% Grenache; 5% Mourvèdre; 5% Cinsault
    1er vin d'une série de trois vins de la famille Brunier avec son style concentré et puissant. Un nez qui offre des notes végétales (rafles?) et herbes aromatiques (estragon, basilic). Assez atypique. Par contre, en ce qui me concerne grosse claque en bouche: notes de Porto combinées à des tanins asséchants. Le réglisse et les épices ont du mal à me faire oublier ce côté Porto. A garder en espérant que tout se mette en place. Aujourd'hui ce n'est pas mon style de vin (vive la fraîcheur et la finesse!). Moyen-
  6. Châteauneuf du Pape 2007 - Domaine de la Roquète (28€)
    70% Grenache; 20% Syrah
    2ème vin de la famille Brunier. Le nez rappelle avec délice le Vacqueyras VV pour sa fraîcheur et sa minéralité. Après aération, sucrosité/alcool débarquent ainsi qu'une note de végétal (rafles?). Ce qui impressionne en bouche c'est une longueur phénoménale. On repartirait avec ce vin en bouche presque jusqu'à Strasbourg! Par contre, la sucrosité du Grenache et la puissance en alcool envahissent vite la bouche et viennent masquer un peu trop vite le beau toucher de bouche de ce vin très sensuel, souple et généreux. Pour amateur de vins de style puissant. A garder please! Bien
  7. Côte Rotie 2007 "Champin le Seigneur" - Domaine Jean-Michel Gérin (36€)
    Yes, yes and yes! La classe! Rien à dire ce vin est mythique et il va être impossible de repartir sans sa ration obligatoire de survie! Quel nez envoûtant avec son univers de fumé fin et de notes animales. La violette de la Syrah vient combler notre bonheur. La bouche impressionne par son acidité rectiligne magistrale qui offre une salivation saline en finale géniale. Les tanins sont d'une finesse merveilleuse. Les grands vins impressionnent toujours autant par leur capacité à se goûter si bien jeunes. A garder 5-6 ans. Grand
  8. Châteauneuf du Pape 2007 - Domaine du Vieux Télégraphe (46€)
    65% Grenache; 15% Mourvèdre; 15% Syrah
    Dernier vin de notre série de la famille Brunier pour ce soir. Nez assez discret voire fermé avec quelques herbes aromatiques. Evolution sur des notes lactées / caramel mais aussi et surtout de belles notes d'écorces d'orange. En bouche, c'est parti pour un surplus de matière et de watts! On est bien dans le style Vieux Télégraphe. Pour les adeptes de vins plus plus, mais qui se goutera sûrement très bien après quelques années de cave. A garder (absolument). Bien-
  9. Châteauneuf du Pape 2007 - Domaine de Beaucastel (58€)
    Encépagement atypique avec 30% Grenache, 30% Mourvèdre, 10% Syrah...
    Un nez qui se présente en bloc et globalement un peu fermé. Toutefois, on renifle de belles choses: pierres chaudes, grillé, romarin. Une bouche qui s'ouvre en grand très grand pour se resserrer vite autour d'une finale un peu dure et amère à ce stade. L'alcool doit encore se fondre. A garder. Bien
  10. Meursault 2007 "Les Tillets" - Domaine Roulot (54€)
    Quel bonheur de finir sur un blanc après de telles rencontres tanniques! Et pas n'importe quel blanc svp! Un Meursault d'une très grande classe. Le nez est délicatement marqué par l'élevage avec des notes fines de vanille et de grillé. Mais rien d'excessif ici. Tout est en finesse. Des notes citronnées prennent le relais et font la transition avec la bouche tout en fraîcheur (effet millésime?) avec une colonne acide toute rectiligne qui nous porte bien loin. La grande classe. Dommage que ces vins soient si rares et si inaccessibles. Très Bien
Conclusion: Je retiendrai que le grenache donne une couleur moins soutenue que la Syrah et outre sa puissance et sucrosité légendaires peut sur des vieilles vignes "pinoter". Seule la bouche permet alors de faire la différence avec un bourgogne. Autre enseignement: par journée de basse pression atmosphérique (celà fait dégazer les vins), certains vins peuvent se goûter assez mal (comme La Truffière).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Altervino 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines