Magazine Cuisine

Pour oublier les primeurs 2009 Bordelais : Macon Pierreclos Chavigne Riesling Oriel

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Remis des émotions footeuses, c'est des attaques cardiaques Bordelaises Primeurs 2009, dont il fallait se méfier cette semaine... Je les ai soigné au blanc en commençant par me rassurer en buvant un vin superbe sans être obligé de mettre plus de 30 €...
Pour oublier les primeurs 2009 Bordelais : Macon Pierreclos Chavigne Riesling OrielRiesling Domaine de l'Oriel 2007 (7€) : Un nez mûr de poire, de pamplemousse, note chevrefeuille, fond léger mentholé. La bouche est intense avec une belle matière ronde qui s'étire dans une structure droite, sur le pamplemousse mûre, une petite amertume douce, du citron, de la fleur. La finale est ronde, équilibrée sur un profil sec, longue, sur l'agrume mûr, le silex, la fleur. Très Bien 88
Pour oublier les primeurs 2009 Bordelais : Macon Pierreclos Chavigne Riesling OrielMacon-Pierreclos Chavigne Guffens 2008 : Un nez discret d'amende, de frangipane, de fruit blanc sur un fond fumé et notes mentholées. La bouche est ronde, mûre, matière ample, sur la poire, un fond fûmé et des notes de réduc grillée. La finale est ronde sur l'amende grillée avec des notes mentholées. Très Bien 86-88 manque un poil de gnaque à mon gout !
Amicalement, Matthieu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Matlebat 792 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines