Magazine Cuisine

Quelques Faugères

Par Maigremont

Un peu d'soleil en Normandie, qui n'en manque pourtant pas en ce moment, à l'occasion de cette 111 ème rencontre des Maigremont ! Quoi, déjà ? C'est parti pour une bonne dizaine de bouteilles, d'abord à l'aveugle, puis avec le repas... Une soirée consacrée exclusivement aux rouges.

1

Sauveplaine 2012, cuvée "Anne-Sophie" : nez net et franc sur la tapenade, la cerise noire. Bouche facile, manquant cependant d'un peu de coffre, avec un petit déficit d'alcool. Ca reste correcte tout de même pour lancer cette soirée.

Domaine Balliccioni, rouge Tradition 2011 : paix à son âme. Greugneugneu, %ù$¤€@!&, sâtané bouchon !!

Domaine Balliccioni, Kallisté 2011 : cerise burlat, un peu plus d'alcool, quelques épices qui évoquent la syrah. Bouche puissante, avec des tannins présents mais de belle qualité. L'entrée de bouche est marquée par des amers notables. Un bon vin, qu'il est urgent d'attendre, disons 3 ou 4 ans. A noter que j'ai pu goûter de nouveau ce vin le lendemain : l'air lui ayant fait le plus grand bien, on a gagné en soyeux et en gourmandise.

3

Domaine Balliccioni, Kallisté 2012 : joli nez de fruits rouges frais, avec des notes de violette et d'épices. Bouche plus ronde et plus souple, mais avec une acidité plus importante qui porte le vin plus loin que le précédent. Lien de parenté évident, avec une jolie matière pleine et charnue. Très joli vin, à la buvabilité élevée, déjà agréable accessible.

Mas des Capitelles, Vieilles Vignes 2011 : réduction, quand tu nous tiens, avec une sensation de pinot en sous maturité (notes de cassis ++), de pivoine, de vernis et de bois. Bouche offrant un boisé important avec des tannins un peu durs. Longueur correcte, mais déficit de puissance indéniable. Moyen

Domaine des Prés Lasse, Amour 2011 : de la volatile au nez, évoquant en plus une macération carbonique, réhaussé par un fruit bien frais. L'entrée de bouche sèche un peu, même si elle est construite sur la fraîcheur. Longueur moyenne. Correct

Château Rouquette, l'Esprit Terroir 2011, Languedoc-La Clape : le semi pirate du jour, puisque cette appellation est située dans l'Aude. Des notes d'élevage au nez (type chocolat), d'herbes aromatiques. Bouche complexe, fraîche, avec pas mal de matière mais équilibrée. Saveurs d'orange, de pamplemousse sur une trame longue et sans creux. Un beau vin, complet, qui affiche du caractère.

Château Haut Fabrègues, Cuvée Prestige 2009 : essence de bois au nez, bouche aussi charpentée qu'une poutre de chêne d'une ferme normande tri-centenaire. Bref, aucun plaisir, hormis pour celui qui aime le bois. Comment un vin qui est en bouteille depuis 4 ans peut se refaire la couenne et offrir enfin du fruit et du plaisir ? 

Domaine Léon Barral, Valinière 2005 : notes acétiques aux nez, avec une légère présence boisée. Bouche à l'attaque douce, au caractère onctueux, svèlte, avec une acidité très fine. Un vin construit tout en longueur, offrant plaisir et gourmandise. Loin d'être en fin de course.

4

Clos Fantine, Tradition 2006 : oui, je mets 2006, mais faisons confiance au bouchon qui lui indique 2007. Un peu de volatile au nez, quelques notes de réduction type animales. L'aération fera disparaitre toute cette cavalerie au profit d'un nez plus net avec un fond de verre minéral. La bouche offre encore un peu de gaz, un fruit encore bien présent avec quelques notes d'évolution. La finale se relache un peu, concluant qu'il faut commencer à songer à boire ce vin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maigremont 849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines