Magazine Cuisine

Des vins de l'appellation Saint Julien (millésime 2012) à l'Union des Grands Crus de Bordeaux

Par Daniel Sériot

Le fin de cycle de millésimes 2012, très pluvieuse (fin septembre) et même sous climat tropical humide début octobre n'a pas été favorable au Cabernet Sauvignon du Médoc qui n'ont pas pu atteindre une maturité optimale. Les propriétés dont l'encépagement le permettait ont augmenté le pourcentage de Merlots mûrs dans l'assemblage. Les Cabernets Sauvignon ont été adroitement vinifiés, dans une grande majorité des propriétés de l'appellation Saint Julien avec des extractions douces, pour éviter de donner des goûts végétaux aux vins. Les vins sont élégants, fruités, mais manquent de densité, et de belle structure dans les milieux de bouche, et parfois de chair, et d'allonge dans quelques propriétés.

P1020349

P1020352

Beychevelle 2012

P1020350

Des arômes de fruits rouges et d'élevage de qualité s'expriment à l' aération . La bouche est souple, veloutée un peu plus consistante dans un centre élégant délicatement charnu et fruité. La finale est élancée, fraîche, d'une agréable expression aromatique. Noté 15,5/ 16

Branaire-Ducru 2012

P1020351

Le nez ouvert évoque les cerises, avec des notes florales et de cassis. La bouche est élégante, construite sur des tannins fins, allongée, finement charnue, élancée , fraîche, d'une bonne persistance aromatique . Noté 15,5

Gruaud-Larose 2012

P1020353

Une légère réduction se dissipe à l'aération et laisse percevoir des accents floraux et fruités . La bouche est aérienne en attaque, un peu plus énergique dans un milieu de bouche fruité (cerises). La finale est fraîche avec des tannins plus impressifs, légèrement astringente et amère, tout en restant fruitée. Noté 14, voire plus après un vieillissement sous verre.

Lagrange 2012

P1020354

De très légers fruits et des notes florales se révèlent après une longue agitation du verre. L'attaque est assez veloutée, les tannins sont fermes dans un centre assez énergique et assez fruité. La finale est tannique, un peu végétale avec un fruit plus expressif qu'en milieu de bouche. Noté 13,5/14 en l'état

Langoa-Barton 2012

P1020355

Des fruits rouges et une léger élevage se dévoilent à l'aération. La bouche est veloutée, souple, un peu plus tramée dans un corps fuselé et fruité. La finale est fraîche, un peu plus tannique, fruité, avec une pointe d'amertume due à un élevage sensible (sans excès).

Noté 15

Léoville Barton 2012

P1020356

L'olfaction est expressive avec des arômes de cerises, cassis, nuancés de notes florales. La bouche est délicate et velouté en attaque, plus énergique et charpenté dans un centre fruitée. La finale portée par des tannins plus fermes est fraîche, d'une bonne allonge et persistante. Noté 16

Léoville Poyferré 2012

P1020358

Le nez associe avec élégance des arômes de cerises, de cassis de violettes, et un élevage de très belle qualité. La bouche est dotée d'une chair veloutée de bon aloi, d'une bonne consistante (dans le contexte du millésime) dans un milieu de bouche finement texturée et très fruité. La finale est allongée, bien tenue par des tannins un peu plus fermes, fraîche, fruitée et florale. Noté 16,5

Saint-Pierre 2012

P1020360

Le nez est avenant fruité et floral, avec un bel élevage en retrait à l'aération. La bouche est charnue très veloutée, presque pulpeuse dans sa première partie. Les tannins fins se trament dans un corps fuselé, délicat, rehaussé de fruits expressifs. La finale allongée, dotée de tannins un peu plus fermes est veloutée, élégante, et persistante. Noté 16/16,5

Talbot 2012

P1020361

Des arômes de cassis, nuancés de notes de cerises et de fleurs s'expriment à l'aération. L'attaque est souple, charnue, délicate, les tannins fins et enrobés sont plus serrés dans un centre fruitée. La finale, d'une bonne allonge, est veloutée, fraîche, soulignée par des fruits avenants et des notes florales. Noté 15,5/16

Grille de lecture

Vin défectueux : non noté, 10-12/79-83 : vins sans défauts majeurs, mais sans intérêt, 12,5-13/84-85 : vin moyen, 13,5-14/ 86-87 : assez bon vin, 14,5-15/88-89: bon vin : qui commence à avoir une allonge convenable, 15,5-16/90-91 : très bon vin, 16,5-17/92-93 : excellent vin, 17,5-18/94-95 : grand vin, 18,5/96 : très grand vin, 19-19,5/97-98 : vin exceptionnel, 19,75/99 : une approche de la perfection

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines