Magazine Conso

Consommez des sucres complexes, c’est simple

Par Vincentguillet

Consommez des sucres complexes, c’est simple Glaces, gâteaux, bonbons, chocolat, sodas…. Nous vivons dans un monde de plaisirs sucrés qui donne presque le vertige. Ne pas consommer de sucre est quasiment impossible. Nous connaissons cette attirance alimentaire depuis notre petite enfance et même depuis le stade de notre conception. Oui incroyable ! Des scientifiques ont réalisé des études in-utero pour déterminer les saveurs préférées du fœtus. L’équipe scientifique a injecté du saccharose dans le ventre de femmes enceintes et il a été observé que le bébé avale davantage de liquide amniotique lorsqu’il reconnait cette substance. A l’opposé, avec une solution amère, l’enfant ralentit la déglutition. Une expérience qui montre que le fœtus réagit instinctivement aux saveurs. D’où vient cet instinct ? Cette aversion du fœtus pour l’amer serait un réflexe de survie ancestrale. Au cours de leur évolution, les hommes ont rejeté les parfums amers qui étaient souvent associés à des substances toxiques, comme les champignons, les baies amères, etc. Au contraire, ils associaient les saveurs sucrées aux mets nourriciers qu’ils avaient l’habitude de consommer, comme le miel, le miellat (liquide épais et visqueux sucré sécrété par des insectes) ou les fruits. Un constat qui peut être fait également chez les animaux. Comment ne pas succomber aux tentations sucrées, avec un tel patrimoine génétique !

Quels sucres utiliser et pourquoi ?

Lors d’un programme minceur, il convient toutefois de lutter contre cette attirance, en limitant les sucres, sans les supprimer totalement. Il faut différencier les sucres simples des sucres complexes. Les principaux sucres simples ou rapides sont les suivants : glucose, fructose, saccharose, lactose. Ils sont facilement digérés, donc rapidement utilisables par l’organisme, lorsque celui-ci a besoin d’un apport urgent en carburant. Comment les distinguer les uns des autres ? Le glucose, présent dans votre sang, provient des glucides contenus dans votre alimentation. Lorsque vous mangez, ces glucides passent de l’estomac vers l’intestin grêle. Ils sont ensuite transformés en glucose. Le fructose est un sucre simple d’origine naturelle, que l’on trouve dans les fruits et le miel. Le saccharose est le sucre blanc que vous trouvez habituellement en grande surface et qui est présent dans les produits industriels (sodas, biscuits, etc.). Il est issu de la betterave sucrière ou de la canne à sucre. Enfin, le lactose est un glucide présent dans le lait et les produits laitiers.
Les sucres complexes ou dits « sucres lents », sont principalement composés d’amidon. Ils sont disponibles dans les céréales (pain, riz), les légumineuses (lentilles, haricots secs), les tubercules (pomme de terre), les racines (carotte, betterave) et certains fruits (châtaigne, marron). La consommation d’amidon est conseillée si vous pratiquez un sport, mais aussi en période de régime, car il est rassasiant. L’amidon est utilisé en cuisine pour épaissir ou lier et dans la fabrication d’édulcorants.

Nos plats cuisinés sont parfaitement équilibrés en glucides

Comme leur nom l’indique, l’assimilation des sucres lents s’effectue lentement. Lors d’un besoin en énergie sur un temps long, le corps utilise de préférence ces sucres complexes. Il est intéressant de les consommer avant d’effectuer une séance de sport, par exemple. En hiver, ils fournissent une protection contre le froid et ils sont rassasiants. Les consommer permet donc d’éviter le grignotage intempestif.
Pendant votre programme minceur, limitez au maximum les sucres simples et privilégiez plutôt les sucres complexes. Vous êtes autorisés à les consommer, avec modération évidemment. Un certain nombre de plats minceur Kitchendiet comportent 100 grammes de pâtes ou de pommes de terre ou de riz. Dans nos menus, si vous disposez d’un choix important de plats cuisinés avec des sucres lents, ce n’est pas un hasard. En prenant soin de toujours les associer avec des légumes, ces glucides maintiennent votre glycémie (taux de glucose dans le sang). Continuez à les consommer après votre perte de poids. Ils vous aideront à conserver votre poids de forme.
Vous pouvez consommer deux fruits frais par jour, pendant votre régime. Leur fructose est très bien assimilé par l’organisme. Privilégiez de préférence les fruits à index glycémique faible : pomme, poire, groseille, orange, pamplemousse. Et limitez les fruits à indice glycémique élevé : melon, cerise, raisin, banane. Remplacez éventuellement votre fruit par une compote de fruits, sans sucre ajouté.

Ayez la main légère pour vous supplémenter

Pendant toute la période de minceur, buvez des boissons à zéro calorie, tels que l’eau, des tisanes, du thé, du café avec modération et les bouillons faits maison modérément salés, durant l’hiver. Réduire, voire supprimer totalement votre consommation de sucre n’est pas si difficile, en réalité. La première semaine de restriction semble dure, mais ce laps de temps écoulé, vous prendrez l’habitude de manger ou boire sans sucre et sans manque. Toutefois, s’il vous semble impossible d’éliminer totalement le goût sucré de votre alimentation, en remplacement du sucre, utilisez des édulcorants naturels (stevia) ou de synthèse (sucralose). Pendant vos journées off sans plat minceur, n’abusez pas d’alcools, car ils contiennent un taux important de glucides. Lors d’un repas de famille ou entre amis, buvez deux verres de vin si vous le désirez, mais pas plus.
Comment sucrer vos boissons sans abuser des calories ? Vous pouvez consommer du miel plutôt que du sucre. Dans 100 grammes de sucre, il y a 100 grammes de glucides, donc un maximum de calories. Tandis que dans 100 grammes de miel, vous disposez d’environ 75 grammes de glucides. C’est une différence qui compte, lorsque vous suivez un programme minceur. Le miel est goûteux et il existe une infinie variété de saveurs, mises au point par les abeilles avec un large choix de fleurs.
Même si le miel est moins calorique, il a l’avantage de mieux sucrer vos boissons et vos aliments ; donc vous en mettez moins. Autre supplémentation possible en glucides, la confiture. Elle est parfaite pour sucrer un yaourt nature, à condition d’avoir la main légère. Pas toujours facile de mesurer la quantité consommée. L’idéal est donc d’opter pour nos yaourts demi écrémés aux fruits, très goûteux. Ils sont équilibrés en glucides et donc parfaitement adaptés à votre objectif minceur, à l’identique de tous nos produits Kitchendiet.

Véronique Le Saux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincentguillet 688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte