Magazine Culture

Mûr, pas mature!

Publié le 25 août 2008 par Bastienb

Voilà un article qui vient du cœur car à chaque fois que j’explique ça personne ne me croit et je n’ai pas souvent le dictionnaire de l’académie française dans ma poche pour le prouver :)

Le mot mature (ou plutôt mâture) ne s’emploie pas pour qualifier une personne  mais désigne uniquement l’ensemble des mâts d’un bateau…

J’ai ici l’occasion de le prouver avec la seule définition du mot dans le dictionnaire de l’académie française (très utile ce dico) :

MÂTURE n. f. XVIIe siècle. Dérivé de mât.
1. Ensemble des mâts d’un navire. La mâture d’une goélette. Bois de mâture ou, ellipt., mâture, bois propre à faire des mâts. Se dit parfois de la partie haute du gréement. Monter dans la mâture. 2. Vieilli. Atelier et magasin où l’on confectionne, répare, conserve les mâts et les bois de mâture.

On ne dit donc pas que quelqu’un est mature.

Par contre le mot approprié est mûr :

MÛR , MÛRE adj. XIIe siècle, meür. Issu du latin maturus, de même sens.
1. Qui a atteint son plein développement, en parlant des produits de la terre. Blés, épis mûrs. Raisins mûrs. Pommes mûres. Ce melon n’est pas mûr. Par anal. Cet abcès est mûr, il est près de crever, de percer. Fig. Cette affaire est mûre, elle est parvenue au moment précis où il convient qu’on s’en occupe, qu’on songe à la conclure. Subst., dans l’expression familière En voir des vertes et des pas mûres, éprouver toutes sortes de contrariétés, de difficultés. 2. En parlant d’une personne. Qui a atteint l’âge où toutes les qualités, toutes les capacités sont pleinement développées. Homme mûr, femme mûre. Par méton. L’âge mûr, qui fait suite à la jeunesse et aux premiers temps de l’âge adulte. Spécialt. Qui montre un esprit sage, posé et réfléchi. Une personne mûre et digne de foi. Cet enfant est mûr pour son âge. Par méton. Dans les expressions Mûre réflexion, mûre délibération, où l’on pèse toute chose avec soin. Nous ne pourrons nous décider qu’après mûre réflexion.

Et comme vous pouvez le constater, c’est bien le même mot que pour les fruits.

Mais me dit-on souvent : “tu dis n’importe quoi, on dit bien la maturité”

Comme je répond souvent : “exactement comme pour les fruits, dont on parle de maturité, qui mûrissent et qui deviennent mûrs!”

En effet :

MATURITÉ n. f. XVe siècle. Emprunté du latin maturitas, de même sens.
1. État où sont les fruits, les grains, les légumes quand ils sont mûrs. Ces fruits ne viendront pas à maturité avant plusieurs jours. Ce raisin est à son point de maturité. Par anal. SYLVIC. État du bois bon à couper. 2. En parlant d’une personne. État de développement complet des forces physiques et intellectuelles. La maturité de l’âge. Maturité d’esprit ou, absolt., maturité, fermeté, autorité dans le jugement, auquel on parvient avec l’âge ou l’expérience. Il manque encore de maturité. Par ext. Son talent est en pleine maturité. Il a atteint la pleine maturité de son style.

Ben ça soulage ;)


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (2)

Par Michel
posté le 24 octobre à 20:32
Signaler un abus

Bordel... ça soulage. Cela fait bien cinq ans que je m'arrache les cheveux dans l'espoir d'enlever de la bouche de tous les lycéens le mot "mature". Peine perdue, puisqu'ils me répondent toujours de la même façon à s'appuyant sur "maturité" et "immature", et c'est tout à leur honneur. Ils m'ignorent en général mais, quand la novlangue viendra prendre leur(s) dernier(s) neurone(s), je leur aurais bien dit. Bon, certes, deux sens sont possibles depuis quelques années. En tout cas, merci du fond du coeur.

Par appius
posté le 31 août à 15:23
Signaler un abus

il semble qu'il y ai mâture et mature. deux mots, deux étymologies, deux sens...

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine